Les dernières news du club sont là ! Compte rendu de course, présentation des prochains objectifs... La vie du Fontanil Triathlon racontée par ses membres.

Si vous faites parti du club et que vous souhaitez écrire vous-même vos CR ou autres articles, c'est possible ! C'est même une très bonne idée vu que le webmaster n'est pas toujours très dispo en ce moment... Heureusement, le guide "pour les nuls" est maintenant prêt. Vous pouvez le télécharger ici. Il vous permettra de tout faire vous-même. Et si vous n'y arrivez pas, pas de soucis, parlez-en à Stéphane G.

IRONMAN Nice 2017

publié le 19 juil. 2017 à 10:57 par Sébastien E.   [ mis à jour : 19 juil. 2017 à 11:00 ]

Cette année 2 jeunes du club se sont un défi, l'Ironman de nice 2017.

Paul et Alizée auront à lutter avec la chaleur du jour car il risque de faire chaud.

On vous souhaite bonne chance et régaler vous.

Aquathlon France jeunes à Montceau les mines

publié le 19 juil. 2017 à 10:52 par Sébastien E.

Périple en famille sur l'aquathlon France à Montceau les mines.

Nous prenons le départ avec les garçons le vendredi fin de matinée pour une arrivée 2h30 plus tard.
La réservation AirBnb a bien fonctionné et nous prenons possession de notre maisonnette à 20' du lac de Plessis.

Retrait de dossards le vendredi dans l'après midi, on effectuons une reconnaissance du parcours course à pied , un tour du lac 2.5kms et la boucle de natation de 500m sur le parcours de Rémy.
On se dit que si les conditions climatiques restent comme le vendredi ça va être compliquer.

Avec les avantages de notre hébergement, nous restons au calme le soir et  nous mangeons sur place. Le lever est prévu à 6h20 pour un départ à 7h. Tôt me diront les enfants mais on n'a pas le choix la course des masters/ séniors est prévu à 8h30.
23° à 7h00, la journée s'annonce très chaude, la catégorie de Rémy est prévue à 12h45 et celle de Loan à 15h..

Pour le moment, c'est à mon tour. Echauffement course à pied autour du lac, et là......la douleur de mon mollet se fait ressentir, je m'arrête, je marche en réfléchissant sur la suite à en donner. Je décide donc de ne faire que la partie natation 1000m, je risquerais d'aggraver ma lésion au mollet . Donc objectif donner le max en natation, une fois sur la ligne de départ à 8h30, le coup de pétard retenti.
Je dois partir assez vite, la 1ère bouée n'est qu'à 120m pour un contour par la gauche. Je ne me retrouve pas trop géné.
J'arrive à bien m'orienter et à remonter quelques concurrents. Je sortirais en moins de 17' pour env 1080m à ma montre si la trajectoire est respectée. (un ordre d'idée pour ceux qui connaissent je suis à 1' de Boudin christophe un master 2 du TMT). Puis abandon.



Maintenant c'est le plus important pour moi voir mes enfants courir.
Le temps semblent très long quand on doit attendre plus de 3h avant sa course.
Je dois gérer le repos des garçons et leur rappeler sans cesse de boire régulièrement. 

Rémy part se chauffer, si on peut dire vu la chaleur du moment 34°. Il sait que pour lui, ce n'est que du plaisir pas de stress. Il est fatigué de sa saison de natation (vis champion de France sur le 50m dos 29''11, 4ème sur le 200m nl en 2'02 et 2ème au classement national du natathlon sur toute la saison) qui s'est terminé fin juin.
Mais le niveau exigé en aquathlon chez les jeunes est très relevé. Rémy est le plus jeune de sa catégorie Minime.
Il retrouve sur la ligne des nageurs connus du circuit natatoire français.
12h45 C'est parti, Rémy s'est mal engagé sur la ligne avec son placement en box 3, il se fait bougé dans tous les sens, n'arrive pas à prendre la bonne trajectoire à la 1ère bouée dû aux concurrents de devant qu'il n'arrive pas à doubler.
Il va remonter jusqu'à la 5ème place mais avec un peu trop d'énergie laissé dans l'eau à mon goût. Le passage à la 1ère bouée est très importante et essentielle à ce niveau pour à la fois être bien placé, prendre les bonnes jambes et limiter la perte d'énergie inutile.
6'28 sous l'arche pour 500m de natation à 20" des leaders (1ans plus vieux)


La transition est bien, il est donc 5ème, 1 tour de lac soit 2.5kms à réaliser.
Les jeunes partent super vite, mot d'ordre à Rémy gérer son début de course. Il se fera doubler sans cesse mais tente de s'accrocher par intermittence sur les jeunes de la ligue qu'il connait.
Il lutte mais trop compliquer pour lui avec seulement 2 semaines de préparation course à pied avant l'échéance, comme quoi!!!!!!
Il se classera 46ème sur 122 en 17'19 à 1'50 du champion de France (il nage comme Rémy en piscine avec 1 an de plus).
Bravo à lui et bon pour l'an prochain.

Qu'en a Loan ce fût dur de se reposer jusqu'à 15h.
La chaleur est forte, les jeunes tombent comme des mouches sur la lignes d'arrivée et font de multiples passages au stand infirmerie Croix Rouge. Ils se mettent tous minables, incroyable.

Loan est concentré et aimerait bien figurer après ses déboires en triathlon cette année (malaise sur un tri d'entrainement à romans avec une eau à 13°, une chute à vélo comme son père à l'arrêt après un déraillement sur les 1/2 finale sud est en triathlon à grignon donc pas de qualif aux France). On a la guigne la famille Emery cette année.
Il est en box 2 avec sa 3ème place lors des qualifications à Rilleux le Pape.
Même nageur le départ est primordial, coup de pétard à 15h et c'est parti pour 1000m de natation. Idem à son frère il doit lutter un max pour se placer et éviter la machine à laver. Il ne connait pas le lessivage mais résiste jusqu'à la 1ère bouée. Puis d'après ses sensations il va poser sa nage mais rester en tête dans le 2ème groupe à quelques longueurs des 5/6 premiers. Il sortira en 13'23 à 26" de son pote de Valence qui pourtant nage comme Loan en piscine.
Transition rapide et il sort en 7ème position.

2 tours de càp autour du lac pour effectuer 5kms. Au 1er passage devant nous il se replace 5ème et semble pas mal mais le 2ème tour va lui être fatal. Il ralentit sans doute et à ce niveau ça ne pardonne pas, 20 concurrents proche de lui le double.
Il finira 25ème en 33'40 à 2'20 du vainqueur. Dommage mais bon pour le moral et la suite à en donner pour la fin de saison de triathlon.

Notre petit périple entre homme est très apprécié et c'est là l'essentiel. On retrouvera la maman le soir même vers 20h.
14 Juillet le tour du lac de Paladru en eau libre, s'inscrire vite.

Résultats:  
http://www.yaka-events.com/yaka-chrono/resultats

Traversée lac de Paladru.

publié le 16 juil. 2017 à 11:00 par Sébastien E.   [ mis à jour : 20 juil. 2017 à 01:04 ]

Le 14 juillet c'était la traversée du lac de Paladru.
Compétition en eau libre avec au programme 1600m en une seule boucle.

3 Salamandres au départ: la famille Emery.

C'est Rémy qui l'emporte au scratch devant son frère à la touche sur la planche en 22'56.

Orientation très difficile avec une légère houle et une bouée pas très visible.

Sébastien terminera à 7' de ses fils.
















Triathlon du Lac du Bouchet L

publié le 16 juil. 2017 à 10:28 par Sébastien E.   [ mis à jour : 16 juil. 2017 à 10:29 ]

A mon tour….pour un CR long, long, long !

Inscription le vendredi soir voyant que mon chéri se sentait capable de gérer la troupe et son genou tout seul le dimanche.

Réglage du réveil à 4h…..réveil à 4h02 en constatant que je n’avais pas activé l’alarme !!

C’est parti pour 3h00 de route où je décide de jouer avec les nombreux radars…perdu… j’attends ma petite enveloppe surprise dans les jours prochains.

Du coup j’arrive hyper en avance et poireaute ½ heure avant de pouvoir retirer mon dossard. Je vais tâter l’eau, pas froide (presque 20°) cool ! Il fait beau et les orages ne sont annoncés que vers 14h donc tout devrait bien se passer au moins jusqu’au vélo….

Parc à vélo impeccable avec beaux tapis et chacun sa petite chaise sauf qu’il est en pente et qu’il va falloir chausser en côte sur une route de moins 2m de large… comme j’aime.

Top départ à 9h30 avec 2 boucles et une sortie à l’australienne + plongeon du ponton (pour moi ce sera un saut hyper élégant !!!), pas de baston puisqu’on était 69 au départ + qqs relais. J’ai même eu tendance à me perdre un peu, faute de pieds à suivre. Donc une natation agréable bien que les 2700m soient un peu long pour moi.

 

Changement nickel (vraiment top la chaise !) et je remonte le parc en constatant qu’il est encore bien plein, cool ! Vélo magnifique (c’est pour cela que je venais car la région est vraiment belle) mais les nuages commencent à virer très très gris. Je me dis que ce sera cool si cela tient jusqu’au 40e km…j’ai été exaucée, orage au 45e avec tonnerre et pluie bien drue. Manque d’ambition : j’aurai dû demander au ciel de tenir les 82km !! Du coup j’ai un peu moins apprécié le paysage sur la seconde partie sauf pendant les petites accalmies.

A un ravitaillement, j’entends une mamie dire que je suis la première femme…elle délire, faut qu’elle change de lunettes, me dis-je ! Ce sera la seule fois où j’aurais une info sur le classement.

Arrivée du vélo sous une trombe d’eau avec une descente sur la route forestière bien défoncée, étroite où l’on croise les coureurs déjà partis, flippe totale, je me fais doubler par une fille, je m’en tape j’ai froid et j’ai peur de tomber (2 handicapés à la maison ça va pas le faire).

 

L’arbitre qui m’accueille au parc me demande si ça va, si je n’ai pas besoin des secours…ça rassure ! J’ai juste tellement froid que je n’arrive pas à enlever mon maillot de vélo et surtout tout ce que j’ai dans les poches, tant pis je pars avec mes manchettes trempées et mes compotes ! J’arrive à glisser quelques topettes et laisse tomber la montre qui n’a aucune importance vu le temps passé sur la T2. C’est parti pour la cap, je trottine pour essayer de relâcher les muscles tétanisés par le froid, de toute façon ça remonte raide (et oui ça descendait en vélo.. logique, quoi !) puis on attaque les 3 boucles de pur trail où je ruine définitivement mes belles Hoka (après le sang des ampoules de Rumilly, la gadoue auvergnate) même si le terrain n’est pas si gras que cela vue la quantité d’eau tombée ! Une fille me double et me précise qu’elle est en relais quand je la félicite. 2e tour, il me semble distinguer une fille devant que je reprends tranquillement pensant qu’elle est à son dernier tour, erreur : elle en est au même point que moi. Cool !

Globalement, bien meilleures sensations qu’à Rumilly et je finis bien réchauffée. Je passe la ligne contente et vais tranquillement au ravito. Un petit coup d’œil à l’ordi où je vois mon nom avec en face : 1V1, yes ! Puis tout à coup le speaker se réveille et annonce que je suis 1ere féminine, re-yes !!! Visiblement ils avaient merdé auparavant avec la relayeuse d’où l’absence de commentaires à mon arrivée. Première fois de ma vie que je fais un podium au scratch sur un tri (à saucisson d’accord mais je m’en fous !).  Merci aux fortiches d’être restées sous la couette !!

 

Pour la suite, je vais vite récupérer mes affaires et mon sac pour me changer…bizarre il est super lourd.. et oui une polaire bien gonflée d’eau ça pèse et ça ne réchauffe pas des masses. Bon ben direction la voiture en claquant des dents où j’ai qqs affaires de rechange sèches puis retour pour voir la course des deux compères du M, difficiles à reconnaître sans les couleurs du club. Arrivée d’Adrien à vélo suivi de près par Maurizio. Ils partent avec le sourire et un rayon de soleil pour la cap. Et j’en profite pour aller boire un petit thé au bord du lac. Timing impeccable pour aller ensuite les voir à l’arrivée avec une inversion de l’ordre (cf les 2 photos bien ratées avec mon tel), bien surpris par la difficulté du parcours cap. Bravo à tous les deux !  Merci également d’avoir attendu gentiment avec moi le podium, histoire d’avoir une photo souvenir !

                                                                    ----------------------------
CR Maurizio:

sa et Adrien on déjà tout dit sur les aspect sportifs... je rajoute simplement que un tria à 2.45 de distance de route, quand on voyage à deux, a aussi un coté très social. Adrien et moi nous en avons bien profité pour améliorer l'Italien de Adrien et mon Français:

Avec l'aide du mon GPS (en italien):
"Alla rotonda prendete la terza uscita" => au rond point prenez la troisième sortie
"Girate a sinistra" => tournez à gauche
"Fate inversione a U quando potete" => tu es dans la merde, le GPS s'est perdu et toi  aussi....
"Multa" => "Amende" / "Punti" => "Points" <== j'espère de n'avoir pas de surprises comme Isa...
"vodičský preukaz" => permis de condure (ok, ok, ça est du Slovaque... mais tous les conducteurs de TIR que Adrien contrôle sont Slovaques...) 

Grace aux lentilles vertes du Puy:
"Pentola a Pressione" => "Cocotte Minute"

Enfin grâce à un beau arc en ciel qui a fait son apparition après l'orage:
Arcobaleno (Italien) - Rainbow (Anglais) - Regenbogen (Allemand)  <<= oui, en s'est lancés dans des langues exotiques aussi...

Merci à tous les deux pour la journée, longue et bien sympa.

Xterra de VALBONNAIS.

publié le 16 juil. 2017 à 10:24 par Sébastien E.

Encore une belle journée ensoleillée au Vallonnais, dans la bonne humeur et la simplicité.
1 ptite sortie à l’australienne bien sympa en nat avec une nage très correcte.
Toujours un plaisir d’aller se “frotter”à ce magnifique parcours vtt sur le M pour lequel cette année les organisateurs nous avaient réservé une surprise =
une ptite variante bien technique pas piquée des hannetons où surement très peu sont restés sur le vélo !...en tout cas perso j’ai tout fait à côté du vélo En pleurs.
Une cap sur un bon rythme pas bien plate mais très agréable, sans sensation de douleurs.
classement final un peu meilleur que les années précédentes 
 
Belle perf de GG et Maurice sur le relais M...avec un GG impérial en vtt.
Belle perf également de nos 2 Benjamins Aloys et Loan sur le relais XS.
 
Evidemment “que du bonheur”

Et oui une bien belle épreuve que ce triathlon nature du valbonnais. Cette année nous avions monté deux équipes. Avec Maurice nous devions nager, je devais aussi rouler et deux amies devaient courir. Un forfait pour cause de vacances avec jeunes de son âge sur la cote, nous perdons une relayeuse, pas grave, Brigitte fera natation dans une equipe et cap dans une autre.
une nat sympa, un vélo beaucoup trop technique pour moi malgré le 29 pouces que mon jumeau ma très gentiment, encore merci, puis je passe le relais à mon prit Maurice qui fera une belle course à pied.
Lily fera la natation' pour un relais Xs, elle s en sortira comme une chef et juju l animathlon où il se frisera les moustaches.
Avec mon ptit Maurice nous repartirons avec des semelles pour les pieds qui puent pour notre 3ieme place en équipe mixte.

pour plagier Nico, que du bonheur.

Aquathlon de Valence Jeunes.

publié le 16 juil. 2017 à 10:22 par Sébastien E.

6 jeunes salamandres été motivées pour faire le déplacement sur l’aquathlon de  Valence, une première pour notre section.

Un format original, natation dans un plan d'eau et course à pieds autour ( ça change des aquathlons en piscine).

Comme le craignaient certains, le niveau est très relevé, avec beaucoup de jeunes de Valence......pas grave c'est bon de se confronter aux meilleurs!

Ce sont les poussins qui ont ouverts les débats, nouvelle victoire pour Soso la machine, mais la vraie performance vient d'Evan qui termine deuxième après une très belle course clôturée par un sprint magnifique, sous les yeux de ses supporters ! Quelle progression, comme Papa mais avec une coupe .....

Pour les pupilles c'était au tour de Milo et Hagen de donner le meilleur, ils se sont bien défendu, malgré quelques difficultés pour garder le cap en natation, Hagen termine encore très proche du podium
(6ème) et Milo effectue une belle remontée à pieds, toujours avec le sourire.

Pour les benjamins, grosse densité, Loan et Aloys sont remontés, malgré une belle natation les deux compères  sortent à 1'30 de la tête.......Loan passe Aloys juste à la sortie du parc pour faire une superbe remontée à pieds (2ème temps), mais pas suffisant pour monter sur le podium ( 7ème).

Une bonne journée clôturée par le gain de quelques cadeaux sur le stand de la FFTRI , et surtout par une chasse aux selfies avec les "vedettes"
du Grand Prix du lendemain, Vincent LUIS, Dorian CONINX........

Une fois de plus nous avons bien pensé à notre leader, Rapha, qui devait être le 3ème relayeur de l'équipe  présente le lendemain sur le XS du Valbonais avec Aloys et LOAN qui à finalement fait la natation et la course à pieds. Nous lui souhaitons une bonne récupération et nous comptons sur lui pour les courses de septembre.

Photos: ICI

Résultats du L de Dijon.

publié le 16 juil. 2017 à 10:08 par Sébastien E.   [ mis à jour : 16 juil. 2017 à 10:16 ]

7 salamandres au départ, 7 à l'arrivée avec à la clé un podium dans la catégorie vétéran 2 pour Corinne.

Le 1er d'entre eux est Paul qui réalise une bonne course en terminant 61ème au scratch en 4h35'. Suivront Bruno (94è en 4h44'), Romain (219ème en 5h06'), Greg (259ème en 5h12'), Corinne (288ème et 2ème vet2 en 5h17'), Philippe (398ème en 5h35'),et Lionnel M (599ème en 6h24').

Résultats: ICI

                                    ---------------------

CR Greg:

Allez, il faut bien un premier (il n'y a que dans les CR ou je peux prendre une place sur le podium...)

Samedi matin départ de Voreppe avec Coco vers 9h30 pendant que Paulo se bat avec son vélo (affaire à suivre dans son CR). On se retrouve donc sur place à Dijon pour le retrait des dossards, puis direction le super logement du week-end pour repas du midi (à 15h30), puis arrivent la Coach et son jule, accompagnés du schtroumphs Sacha ! Quelques préparatifs d'avant course, direction le lac pour une petite cap / reco puis pour le briefing (où cette année je ne me tape pas le CR du brief pour tout le monde... plus disciplinés que l'an dernier les salamandres....). Retour à la cazba, bonne plâtrée de pâtes à la tomate (oui ça n'a pas changé de l'an dernier ça...) en bonne compagnie. Stratégie de course pour chacun, estimation des temps individuels + pari "le plus loin de son pronostique paye un coup à boire à tout le monde" (affaire à suivre dans un des CR ;-) ). Fin de préparation et dodo pour tout le monde.

Réveil assez matinal, 5h58 pour Coco (ben oui elle ne voulait pas se lever à 6h du mat) puis les autres à la suite. Les visages sont déjà plus crispés que la veille, Paulo révise à nouveau le parcours vélo que j'avais imprimé, pendant que m'dame Zézette fais la vaisselle en sifflotant ! (putain, la fèèèeeeerme...., nan, j'déconne). Départ pour le parc, tout est déjà prêt. On y retrouve rapidement Phil et Bruno, le Yo était déjà là depuis belle lurette, il comptait prendre de l'avance le bougre !

Allez, feu, il faut se rapprocher de l'eau, à 19°C. Bon ça va pour certains, moins pour d'autres (on vous laisse deviner). Échauffement pour tout le monde et bim, c'est l'heure du départ ! Les fi-filles partent 10 minutes avant (et elles se battent pour l'égalité homme / femme mais c'est quand ça les arrangent, un peu comme pour le challenge club,, oups, je l'ai dis ;-) ). Pour la suite des filles, ben attendez le CR de Coco... Et bim, c'est à nous. Je me place stratégiquement à coté de Paulo sur la plage car je compte bien ne pas le lâcher du week-end ! ! ! Départ dans l'eau aussi, zut, je le perds... et puis non, on se revoit devant la ligne fictive dans l'eau. Bon OK, ce sera la dernière fois.... PAF, coup de pétard et tout le monde part. Du coup c'est cool car on ne se monte pas tous dessus, surtout que je suis en première ligne avec les vedettes, au cas où il y ait des photographes.... Tout se passe plutôt bien les 750 premiers mètres (1ère bouée). Tout le monde s'est mis à nager à la vitesse d'un Sprint, sauf mois.... du coup retour du 1er tour, j'en prends plein la tronche comme sur un vrai départ et ça me gonfle sur 750m, je m'énerve, je gueule dans l'eau que même les brochets ont peur. Puis sortie à l'australienne au bout de 1500m, les esprits se calment, on enlève la salade que l'on a de coincée dans le coup de la combi (ah oui, j'avais oublié, à cette époque il y a des algues à gogo dans ce fichu lac....) et ça repart bien dans un petit groupe d'une vingtaine de nageurs détendus. Le 2e 1500m se passe très bien avec de super sensations dans l'eau et beaucoup de plaisir, j'en aurais presque fait un 3e tour...
Je sors de l'eau en 49' soit 1'39 / 100m (1er tour en 24') juste derrière Bruno. Il court, il court et.... ne s'arrête pas: "et Bruno, on est garé là, reviens vite".... T1 impecc et je repars avec Bruno. Après 200m, il en avait déjà fait 500... pas revu le gars ! Là les jambes ne sont pas au mieux. Je me dis que ça va venir vu mes dernières sensations vélo sur l'Ardéchoise et Reco Alpe... mais non. J'essaie tout de même de bien donner pour faire un bon chrono vélo mais je suis régulièrement à la limite musculaire et en plus j'ai mal au bide. Après 2 tiers de la course je décide de lever le pied pour ne pas exploser complet en CAP.... Plaisir un peu en dessous du coup, puis le mal au dos s'accentue au point de ne plus pouvoir me mettre sur le prolongateur... dommage, c'est le parcours idéal pour ça. Mais ça va, ça roule quand même pas trop mal et je fini en 2h50 à un peu plus de 31 km/h de moy. (et encore pour la première fois j'ai du m'arrêter pisser en route... les boules !) T2 impecc aussi. C'est parti pour la CAP. Pas de ceinture cardio donc tout à la sensation, avec objectif double: faire au moins aussi bien qu'à Rumilly ou j'étais super content, et me rapprocher au plus de Coco, voir de finir à moins de 10' d'elle pour lui passer juste devant (ben oui, le challenge ça sert à ça mec). Je commence par m'arrêter à nouveau pour pisser (ça commence à me chauffer ces histoires de vessie) puis 1er kil en 4'28 (putain ma montre se met à déconner me dis-je, merde), 2e pareil, 3e pareil. Ouaaaaah fada, en fait tia des jambes con ! Bon ben tout à la sensation (hein Pat'). Je boucle le 1er tour en 30' et je sens que j'ai de la réserve, mais il reste encore 14kil... Je n'ai pour objectif que de maintenir le plus longtemps possible cette allure dans le 2e tour, surtout après avoir aperçu Coco de visu et fais un petit pointage perso ;-)... aïe c'est bien serré, elle courre bien Mamie... Bouclé en 30' aussi... cool mec. Dans le 3è, j'accélère pour creuser l'écart, puis gros point de coté à 4kil de l'arrivée. Là je vois le scénario "Baudreix" arriver gros comme un camion... (hein Thierry). Je ne m’excite pas, le fais passer rapidement et j'en remet une louche sur les 3 derniers kil, oreilles baissées face au vent, yeux sur le goudron, foulée longue et régulière, et plus d'arrêt ravito. Je boucle le 3e aussi en 30'. Au final CAP en moins de 1h30 pour à priori 20 kil. J'ai 13,3 km/h à ma montre, je suis plus que méga ravi de ce chrono.

Au final, je termine en 5h12'xx", 272e sur 734 partants, et c'est moi qui perd mon pronostique de la veille (5h40) donc je dois payer (encore) à boire à tout le monde.... ça commence à me coûter cher toutes ces règles internes club ;-). Très content du résultat final et bien sûr du week-end "club" bonne ambiance sur ces championnats de France qui ont toujours un coté excitant même si je savais qu'il aurait fallu beaucoup beaucoup de chutes et crevaisons vélo pour que j'ai une médaille ;-). Moi j'vous dis qu'un truc, c'est que pour reprendre ces quelques minutes à Coco, ben il a vraiment fallu tout tout tout donner car elle ne se laisse pas faire et reste à un super niveau, et sans cela je n'aurais probablement pas couru aussi vite. Je te remercie donc Coco pour cela, ainsi que pour ta motivation aux entraînement Nat le mardi soir. J'en profite pour remercier vivement notre coach Nat Alizée qui a su me (et nous) faire progresser significativement, Pat' aussi pour ses conseils et programme de l'année qui m'a montré comment exploité un potentiel (relatif à mon niveau, n'exagérons rien). Il ne me manque plus qu'à trouver un coach vélo pour l'an prochain... des prétendants ????? Le casting est ouvert.... car c'est là qu'il y a gros à gagner....

Prochaine étape: LD de l'Alpe où l'approche sera complètement différente, plutôt en mode "rando / finisher" que "chrono" comme hier !

                                                                                    --------------------------

CR Phil:

Après 2010 et 2011, me revoici à Dijon en 2017, étape qui me permet de voir la famille et de tester ma forme à la mi- année .

Le format L (3, 88, 20) a fait le plein (800 inscrits, 740 au départ) et il y a un gros gros plateau.

Cette année, j’ai aimé :

- La présence de nos supportrices de choc, Pauline et Alizée, et des autres Salamandres présentes même si les impératifs personnels m’ont empéché me joindre au mange-mange de Greg top-chef le samedi soir

- La boucle de vélo dans l’arrière côté dijonnaise (hormis les 15 premiers et 15 derniers kms of course)

- La boucle de course à pied, qui même si elle ne permet pas (trop) de croiser et d’encourager les copains, est moins monotone que l’ancien A/R de 10km

- La météo, avec un temps et une température idéale


Cette année, je n’ai pas aimé

- Les algues

- Le nombre d’arrêts pipi que j’ai du m’infliger (1+3+1) (PS : il faut absolument introduire ca dans les plans d’entrainements, ca demande un relachement que je n’avais pas testé depuis longtemps… donc sans pratique régulière aucune chance d’être efficace)

- Ne pas être au niveau pour jouer avec les autres salamandres : j’ai bien essayé d’attendre Lionnel, mais comprenant mon manège, celui ci s’est amusé à faire un tour de lac supplémentaire

- Le comportement tatillon des arbitres : un carton jaune pour ma pomme, ayant confondu le tapis de chronométrage à la sortie du parc avec la ligne officielle située 3m plus loin… puis une réprimande assortie d’un avertissement verbal sur la vélo alors que je n’avais strictement rien fait J J

- Récupérer mon vélo après révision le jeudi avec une roue arrière aussi voilée qu’avant

Sinon d’un point de vue personnel, je n’ai pas fait d’éclat , me maintenant en Natation, toujours à la peine en vélo, et vu que je commence à regresser en course à pied , je bascule tranquillement dans le début de la 2nde moitié au scratch .

Seule vraie satisfaction, je n’ai été pas mauvais pour deviner les temps que je ferais sur les 3 disciplines

- Natation (previsionnel entre 53’ et 54’) : 53’17

- Vélo (prévu 3h) : 2h59’43

- Cap (prévu 1h40) : 1h39’51

Greg dit “pire” , j’ai cru comprendre … mais ki dit mieux ??

                                                                        -----------------------

CR Lionnel:

je venais a dijon à la base pour faire un enchainement long en vue
d'embrun .

tjs en délicatesse avec mes genoux l'entrainement CAP a été réduit à
peau de chagrin mais ce n'est pas physiquement que j'ai pêché c'est
mécaniquement en effet après 2 kms j'ai senti que les douleurs étaient
tjs la, j'ai réduit la voilure pour essayer d'amortir au maximum les
impacts au sol en alternant marche et CAP (quand on se fait doubler par
les V5 je ne sais pas si on peux encore parler de CAP).

Du coup les algues du lac n'étaient pas si désagréable que ça et le
revêtement du parcours vélo fut un réel plaisir...

au final probablement que j'ai empoché la, mon dernier tee shirt
finisher en triathlon.

                                                                        -----------------------

CR Bruno:

Championnat de france LD Triathlon resultat: 98eme, les 3kms de natation en 49 minutes, 90kms de velo 2h24 et 21,5 kms de cap en 1h27 c'est mieux que prévu avec des bonne sensation en velo, une nat à mon niveau et une cap difficile mais au final un bon chrono par rapport à mes références dans cette discipline. A noter le plaisir de retrouver Fabrice Bost (vice champion de France Cyclo cross Junior en .. y a 15 quoi!) et les membres du club du fontanil Triathlon! Un grand merci à Jenn Desoutter et chad pour leurs soutien, les photos et surtout de supporter les entraînements.

                                                                        ------------------------

CR Corinne: court mais efficace

Ben à part une petite crise existentialiste la veille, une bonne plâtrée de pâtes, un bisou de mes copines et c’est parti.

Je ne me souviens plus de grand chose à part de bruno qui me dit vaguement un truc mais avec sa vitesse je n’ai rien entendu.

Le triathlon, c’est comme un accouchement: tu souffres pendant des heures comme une malade et à la fin tu es contente…
Le pire c’est que tu recommences.

France à Dijon.

publié le 29 juin 2017 à 02:39 par Sébastien E.

Plusieurs Salamandres au départ des championnats de France longue distance à DIJON

Un M à Annecy.......

publié le 29 juin 2017 à 02:29 par Sébastien E.

Départ du tri d'Annecy avec Florian, Alice et Alexis.

Une super belle course avec grosse grosse organisation: 1200 au départ (1050 arrivants).

Que du bonheur pour moi puisque je m'en sors avec une 100eme place.

En Nat : départ à l'écart avec Florian. On nage tout le long côte à côte. Bonne natation avec du rythme, en même temps impossible de ralentir quand on à l'impression de courir devant un troupeau de gnous !). Je sors dans le bon paquet. Départ vélo sur les chapeau de roues, les jambes sont là et j'avale facilement les 5 premiers km le long du lac. Une montée de Leschaux au train en doublant du monde. Très peu me doublent donc un moral au top. Le retour se déroule de la même manière avec de superbes vues sur le lac.
J'attaque la CAP avec les jambes un peu dures mais je me mets à mon rythme pour boucler le 10km en 44'. J'ai tout donné et ca a payé. Arrivé 20' après le 1er.

Que du bonheur sur cette course, à refaire l'an prochain.

Le S aux Balmes Dauphinoises et le L de Cublize.

publié le 29 juin 2017 à 02:16 par Sébastien E.   [ mis à jour : 29 juin 2017 à 02:24 ]

Pas facile de trouver de la place dans mon calendrier pour caser quelques tri, mais ce week-end j'avais un créneau.
Direction Venerieux (c'est moins loin de Cublize) pour le Triathlon S des Balmes Dauphinoise.

Je retrouve Fred un collègue Nageur de Chambery qui se lance dans le tri. Récupération des dossards, direction le parc à Vélo.
Je suis à coté de Madame la Presidente. On se prépare et elle m'annonce que je peux ranger ma combi, car interdite. Le grand sourire qui traverse mon visage ne la fait par rire. Déjà que ya un peu plus en nat 800 en 2 tours, c'est une deuxième bonne nouvelle.
On rejoint, le prez + Nico S sous les arbres.

Petit échauffement pour se rafraichir dans l'eau plutôt chaude. Et on se place sur la ligne de départ (avec Romain et Léo le jeune nageur de Fontaine + un autre Léo nageur de Fontaine)
Le départ est donné sans que personne ne s'y attende. Bonne orientation une tasse à le première bouée. A mi parcours sortie à l'australienne, Fred est avec moi. Il en profitera pour se caler sur moi au deuxième tour et on sort de l'eau ensemble en 11' et quelques.

Transition rapide (sans la combi c'est plus simple)

Et c'est parti pour le vélo. un premier demi tour me permet de compter les places, je suis dans les 25, mais n'ai pas repéré mes amis nageurs.
Une deuxième portion ou l'on se croise et je repère un peu tous le monde.
Une grosse montée et plusieurs faut plat plus loin je reprend un des jeunes nageurs. J'arrive à résister aux assauts des rouleurs et je boucle le vélo dans les 30.
La course à pied se fait tout en chemin et à plat. Je double, un, deux, trois concurrents... A mi course j’aperçois Léo plus très loin, je gère car je sais que ça va le faire.
Je le double à 1km de l'arrivée et fini sans pouvoir résister au sprint du type derrière moi.
Arrivée en 1h11'46" 21ème et 3èmeV1.
Léo arrive 6" derrière, je me suis vengé des 2 derniers aquathlon ou il m'avait ciré...
Passage rapide au ravito, mais il fait trop chaud, je file dans l'eau me rafraichir.
Nico arrive (3ème V2) puis Isa (1ère V1)

Photos

                                                                    ------------------------------
Préparation Nice Pour Alizée donc un petit L à CUBLIZE:

LD CUBLIZE : NAT 3000m - BIKE 100 kms - CAP 21 kms

Dernière course de prépa avant Nice. Tout est fait pour que je puisse faire les derniers réglages : les conditions sont plus qu’estivales (38 degrés, c’est probablement ce que l’on va avoir le 23 juillet sur la promenade), deux filles dans ma catégories sont inscrites sur cette course. Bon ok, le parcours n’est pas du tout le même !
Enfin bref, je suis remontée comme une pendule !

Levé très très tôt (Cubize c’est un peu plus loin que Vénérieu) !

Nat : Yes ! Un départ filles :) Du coup, une nat au top ! Je ne me fais pas bousculer, place ma nage et rattrape pas mal de mecs partis comme des balles. On m’avait prévenu mais effectivement, j’ai du serrer les dents pour faire un bon filtre parce qu’avec le départ du M avant, ça a bien brassé toute la vase :) Au final : 42 min pour 3200m à ma montre, 1ère fille et 18 au scratch.

Vélo : Whaouu … Quel parcours exigent mais magnifique ! Que des relances, toujours en prise … Très très dur ! Les jambes ont piqué tout le long ! J’étais quand même très contente de me débarrasser de mon vélo toujours en tête.

Oui mais voila, Laura Miclo était la (pour info, top 10 des championnats d’Europe de cross et 34’ au 10kms, D1 en duathlon).
Cap : Elle me rattrape au km 2. J’admire sa foulée au passage ;) Une cap horrible (je crois qu’il n’y a pas d’autres terme !) Du trail, des montées, 320m de deniv, un soleil de plomb … mais un ouvreur EXTRA qui m’a motivé comme jamais et qui me servait les verres à chaque ravito ! Sans lui je n’aurais pas tenu comme ça !

Au final : 2eme au scratch finalement pas très loin de Laura MICLO, une course magnifique, une organisation exceptionnelle.
Très contente de la gestion de cette course ! De bonnes augures pour la suite !

1-10 of 291