performances

Le club a participé à de grandes épreuves ces derniers jours avec le Challenge de Roth avec Séb E qui termine proche d'un SUB10 (10h05).

Le championnat de France Longue distance en Ardèche avec plusieurs représentants, 9 au total sur cette distance.

La distance XS, S et M toujours en Ardèche avec 6 Salamandres.

Et le Championnat de France d'Aquathlon Jeunes et Master à Verruyes (près de Niort).

Dimanche 01 juillet Séb E participait au challenge de Roth sur la distance IRONMAN en Allemagne. Malgré un marathon difficile il terminera à la 316ème place au général en 10h05 avec 59'50 en NAT, 5h24 à vélo et 3h35 à pied. Il se classera 9ème Sapeur pompier sur le championnat du monde SP.

9 Salamandres sur les Championnats de France longue distance.

C'est Bruno qui réalisera la meilleure performance du jour en se classant 83ème en 5h05.

Félicitons Rémy B, Séb A, Isabelle B, Vincent T, Greg, Romain le secouriste du jour (il a sacrifié sa course pour porter secours à une triathlète accidentée), Nicolas Schiff et Patrick A.

Résultats: ICI

Sur les courses précédentes, on a vu quelques salamandres montrés leur bout de leur nez sur:

    1. la distance XS avec Séb A et Loan S
    2. la distance S avec Séb A
    3. la distance M avec Alice E, Nicolas SERVE et Thomas F

Résultats: ICI

Les Championnats de France d'Aquathlon "JEUNES" sur lesquels s'étaient qualifiés Loan E en cadet, Grégoire en junior et Rémy E en minime mais qui a du déclarer forfait suite à la mononucléose.

C'est sur la distance S (1000m de nat et 5kms à pied) que se déroule ce championnat, Loan se classe 13ème dans sa catégorie en 30'34 et Grégoire à la 29ème place en 31'13.

Plus tôt dans la journée se déroulait la même épreuve mais pour les séniors/Masters sur laquelle participait Séb E. Il se classe 38ème au scratch , 4ème vét2 en 34'39

Résultats: cadet ICI / Junior ICI / Masters ICI

---------------------------------------

CR Loan:

Nous sommes arrivés à Verruyes le vendredi midi, l'après midi est prévue pour la reconnaissance du parcours, en natation il y aura deux boucles de 500m avec une sortie à l'Australienne puis à pied 2 tours de 2,5km. Ma course est le samedi à 15h. C'est ma dernière compétition importante et je termine à la 13ème place. Je suis assez content mais vu que la forme n'était pas à 100% je me dis que j'aurais pu faire un top 10. Je sors de la partie Natation en 7ème position (j'ai un peu puisé dans l'eau), je passe 8ème au 1er tour de course à pied et me fais rattraper dans le 2ème tour malheureusement. Je suis très satisfait de ma saison !

CR Séb:

Enfin du temps pour vous relater mes 2 courses en 1 semaine.

Objectif de l'année, Le challenge de Roth sur la distance Ironman. Inscription très difficile et 1 an à l'avance, seulement 20" pour remplir les infos demandées et être choisi par le serveur.

Début juillet 2017 l'inscription est validée. Je sais que l'on a du temps pour se préparer et pas d'affolement je reste sur le même type de préparation que mes 3 précédentes aventures.

Je me fixe 2 mois 1/2 d'entrainement spécifique à cette distance afin de pouvoir à la fois m'entrainer, m'occuper des enfants dans leur préparation personnelle et ma vie familiale.

Tout est bien calibré je prépare mon planning semaine après semaine en comptant mes jours de travail à la caserne.

J'arrive donc fin juin au maximum de mes capacités physiques et mentales prêt à réaliser de bonne chose à Roth.

Le départ est prévu le vendredi 29 juin en compagnie de ma femme et d'un collègue des mille pattes Luc mon kiné. Les enfants doivent rester à la maison, examens obligent.

Après 12h de trajet, de multiples travaux nous ralentissant sur l'autoroute Allemande nous arrivons à Nuremberg pour récupérer les clés de notre logement.

Je sais que la journée du samedi va être à la fois chargé et va passer à une vitesse allucinante pour être fin prêt devant le match de l'équipe de France.

Lever 8h30, nous partons récupérer notre dossard, faire un petit tour dans les stands et partir sur le site de natation pour reconnaitre une partie du circuit vélo sur 1h.

La dépose du vélo et du sac course à pied doit se faire avant 17h.

Retour à l'appartement regarder le match, une mi temps est déjà passée, pas grave j'ai pu suivre sur mon téléphone durant le trajet voiture.

Organisation du dimanche, levé à 4h45 pour un départ sur site à 5h05 et une arrivée prévue à 5h25.

Anne lise nous dépose pas loin du parc et part garer la voiture à mi distance entrer les 2 parcs à vélo. Elle reviendra dans l'ambiance du départ avec son petit vélo. Mon départ est donné à 6h50 dans la 4ème vague choisie en fonction de mon temps final (les Pro H à 6h30 / Pro F à 6h33 / GA sub 9h à 6h45) Nous partons par vague de 200 athlètes confort dans un canal suffisamment large.

Le canon a retentit, pas de stress je suis bien et calme je vais poser ma nage sur les 3.8kms . L'ambiance est extraordinaire même en nageant on les entend nous encourager le long de la rive.

1ère objectif atteint moins d'une heure (59'50), l'avantage à Roth c'est que les transitions peuvent se réaliser très rapidement. Peu de chose à enfiler, seulement un maillot vélo manche courte, l'alimentation est fixé sur le cadre et s'est parti pour 2 boucles de 90 kms avec 1600m de dénivelé.

Je connais parfaitement le tempo à m'imposer pour être dans mes objectifs et ne pas me cramer pour le reste de l'épreuve. Je me laisse donc déposer par des avions de chasse à plus de 50km/h sur certaines portions. Je me suis préparé des repères horaires par rapport aux tapis chronométriques. Malgré un fort vent dès le matin le 1er tour se déroule sans encombre je passe à la minute dans mes horaires et donc devant ma femme., elle a pu se préparer pour les photos. J'arrive à la repérer sans problème sur la zone mythique du Solarberg, un faux plat montant de 500m 5% avec un public d'enfer qui laisse la place qu'à un seul cycliste. On devra être en file indienne, en ce qui me concerne personne devant moi au 1er tour je garde un rythme tranquille, on peut rapidement se déconcentrer et perdre de l'énergie. On ne ressent pas cette montée, on nous crie dans les oreilles c'est flippant. Même dans la montée précédentes du solarberg le public nous encourageait avec une musique très forte. Presque content d'être passer et de retrouver plus de calme. Heureusement que j'ai pu réaliser mon étude posturale 1 mois avant l'épreuve, j'aurais vraiment galèré en restant la plupart du temps sur les prolongateurs.

Même si la température ne nous a pas dérangé c'est ce vent de face que l'on a subi sur 2 fois 25 à 30 kms qui est usant. J'avais opté pour une roue de 105 à l'arrière efficace dans l'inertie du vélo sans être balancé quand le vent était mal placé. Objectif non atteint, le 2ème tour a été bien géré mais j'ai sans doute perdu 1km/h de moyenne soit 9' de plus que ce que j'avais prévu 5h24 au lieu de 5h15.

Mais la priorité était de bien courir, et d'avoir pu garder suffisamment de jus pour ces 42.2 km du marathon. Le parcours a changé par rapport à ma 1ère tentative de 2012.

T2 , confort je laisse mon vélo sur la ligne d'arrivée, on me récupère mon sac et une femme m'accompagne pour m'aider à me changer. Tout se passe rapidement, je pars en moins de 1'30 une fois franchi la tente pas de gel la femme ne m'a tout donné et par manque de lucidité j'en oublie mon ravito perso. Je rebrousse chemin, récupère mon sac, le déballe et je prends mes gels.

Dès le départ je sens que les jambes ne sont pas si fraiches que cela. Et tout se vérifie j'arrive à garder mon rythme travaillé à l'entrainement 13km/h sur 15 kms et puis les douleurs aux insertions quadri/ psoas me saisissent. J'ai les jambes de bois, mon ambition de rester à ce rythme va évoluer. Je décide de ralentir rapidement. Pas de sensations et c'est au mental que je vais poursuivre le reste de la distance. 3h35 avec l'objectif d'un 3h15 je pense que je me suis loupé.

Pas grave en soi l'essentiel comme m'a dit Anne Lise c'est que je termine en entier sans blessure et avec un temps correct.

Pas trop le temps de souffler, retour en 10h le lendemain matin et retour à la réalité avec le boulot.

--------------------------------

CR Grèg:

Inscrit depuis très longtemps, à l'époque où je pensais encore pouvoir guérir rapidement et courir comme un lapin, me voilà tout de même sur la ligne de départ. J'avais prévu de jeter mon dossard à T2 ne pouvant pas vraiment courir à cause de cette fichu blessure au fessier. La semaine précédent la course, j'essaie de courir 2 x 50' histoire de voir où j'en suis en cap. Ça fait mal. Bon tant pis, je ferai peut-être le premier tour et on verra.

Arrivé le matin même (merci SebA pour le dossard récupéré), je suis tout de même bien dans ma tête. Contrairement aux rumeurs des jours précédents, ils annoncent 1h avant le départ que la nat se fera avec combi... YES ! Je me place proche de la ligne de départ avec SebA, où l'on retrouve étonnamment Bruno et le Prez, et bim c'est parti. Ça bataille, mais pas trop et pas trop longtemps (la prochaine fois viens à coté de moi m'dame zézette ;-) ). Je chope des pieds par-ci, des pieds par-là, je fais une bonne partie juste à coté du prez facilement reconnaissable avec sa combi sans manche, puis enfin une bouée. J'y vais... ah ben merde, c'est une bouée d'orientation pas du demi-tour... ah ben c'est peut-être pour ça que j'étais seul... Je perds du temps et de l'énergie à revenir mais c'est pas grave, c'est encore long ! Le retour trop bon, dans le sens du courant, avec des pieds qui tirent, ça coule tranquille.. Je me prends pour un Peliss' ;-). Je me relève sur le tapis de fin à 48'15 à la montre. Cool, je visais plutôt 52' en ce moment...

Direction le vélo, je vois Bruno 10m devant moi, SebA en train de se changer depuis peu. Transition éclair en mode "La Machine" et donc très efficace. Je double Bruno et SebA et sors en même temps que le prez. Départ dur dans la côte à 20% sur 100m. Le prez en chie avec son 25, je le gratte avec mon 28 ;-) je je pense à Nico qui sera facile avec son 32 (hihihi). On fait un bou de route avec Remy, mais doucement il s'envole. A chaque demi-tour il n'est pas loin mais de plus en plus loin quand même... Je relâche un peu la pression sur les 15 derniers kil car il va falloir courir tout de même, on ne sait jamais. En bon gars du sud, je ne souffre pas trop de la chaleur. Je m'asperge intégralement le corps à chaque ravito, et ça passe bien. Je termine en 2h45 à 29km/h de moyenne, plutôt pas mal pour 80 kil / 1700 D+.

T2 un peu plus longue, il faut mettre les manchons + vaseline sur les chaussettes + etc. etc. et bim c'est parti, dans la totale incertitude. Après les premiers hectomètres ben.... ça tire dans le fessier. Allez, courage mon gars, 1 tour de 8kil et c'est fini. Là je commence à languir le 1er ravito, pas pour boire mais pour marcher...., puis pareil jusqu'au 2nd. Bon finalement j'ai mal, mais pas plus qu'ailleurs, allez, on continue pour le 2e tour, mais pas le même... très dur avec de belles côtes, et ce n'était pas des côtes du Rhône je vous le dis les amis! Je gère les montées (je marche) car là ça tire vraiment ! Au demi-tour je croise le prez 500m devant moi ! Putxxxn, qu'est-ce qu'il fait là. Ben... il est mal lui aussi ! Les handi du Fonta sont de sortie en Ardèche ! Je termine ce second tour pas si mal, en prenant beaucoup de temps au ravito pour manger / boire / m'asperger avec des tuyaux d'arrosage (trop bon) / et me refaire un peu la cerise. Finalement, déjà 13kil de passer ! Allez, il n'en reste plus que 6,5 vas-y, tu gères ! 3e tour encore plus lent, car le non-entraînement commence à se faire sentir. Tant bien que mal, avec quelques encouragement du public, de Alloys, des Schiffs, ça passe. Je termine donc la course avec une cap qui ne ressemble à rien... mais sans douleur exagérée finalement ! Je n'y comprends plus grand chose avec ce fessier.

Petite bière à l'arrivée, un massage par des kinés, et bim c'est reparti pour rentrer à la maison après avoir passé un petit moment avec les copains à l'arrivée.

Au final, bien content de la nat, je maintien mon niveau, très beau vélo où j'ai même pour une fois gagner des places.... truc de ouf, et une CAP très très très loin de mon niveau de l'an dernier à la même période.... mais forcément en courant 1 fois 35' toutes les 2-3 semaines.... mais bien content d'être aller au bout !

---------------------------------

CR Vincent:

Pour continuer de profiter de ma saison, et pour le fun de faire un championnat de France une fois dans ma vie, je m'étais inscrit au tri des gorges de l’Ardèche. J'avais pu me qualifier facilement grâce à ma fidèle carte bleue. :-)

Je me doutais bien qu'il y aurait du niveau et du spectacle, et je n'ai pas été déçu.

Après une nuit passé dans ma voiture je rejoints le parc T2 puis le parc à vélo ou je rejoints avec plaisir le club. c'est cool.

Le commentateur annonce alors l'autorisation de la combinaison... ouf, je suis sauvé ! (ou presque)

Après une Marseillaise, que tout le monde chante en avance de phase par rapport à la musique,c'est le grand départ.

Un gros bordel pendant 500m environ, puis je tente avec plus moins de réussite d'aller le plus droit possible. Ce qui n'est pas évident dans un environnement que je découvre. Mais je confirme de 3km c'est long... Même si je pose relativement bien ma nage, je profite peu du décors. (j'ai préféré nettement Annecy sur ce point). Bref au bout d'une 1h je fini par m’extirper hors de l'eau dans une relative bonne forme.

Ensuite commence une toute autre aventure...

La transition se passe bien, je prends le vélo et m'attaque à un mur de 20%, histoire de bien vous défoncer les jambes. Certains montent à pieds, d'autres se fracasse parterre. Ca commence bien.

Le parcours vélo était plutôt difficile, pour moi qui ai l'habitude de faire du vélo à mi-temps, 50% je monte, 50% je descends. Ici on n'a jamais de répits, et on bataille sans arrêt avec le dérailleurs, le vent, et la chaleur. Malgré cela le vélo se passe plutôt bien, même si dans le dur j'ai du mal à reconnaître mes camarade que je croise de temps à autre. Je double même sans m'en apercevoir Isa, qui m'en voudra jusqu’à la fin de même jours je crois.

Je pose enfin le vélo, même si les jambes répondent bien je sais que la course pied va être un long chemin de croix. Effectivement. Je fais 20km avec un sentiment d’oppression sur la poitrine sans doute à cause de la chaleur (ou crise cardiaque , ou eodème pulmonaire, j'hésite ). Isa, me redouble, comme prévu, avec un rythme de sénatrice. Je croise même Greg au bistrot. Enfin le Prez m'encourage sur ma dernière boucle... je sais que c'est fini. Je prends encore quelques douches et passe la ligne d'arrivée. Bref j'ai ch... ma course pied.

Au final un temps complément naze et une déshydratation mais content d'avoir pu finir.

Même si je ne m'attendais pas des miracles j'aurais bien aimé pouvoir terminer correctement comme à Doussard. Dommage.

Maintenant vacances avant Aix les bains puis Paladru pour finir la saison.

----------------------------------

CR Nicolas Serve:

j’attendais de trouver les résultats pour faire ce CR, mais bon finalement je me lance…

Je me suis inscrit un peu à la dernière minute sur ce tri’, un peu pour compenser ma déception de ne pas faire l’étape du tour cause mariage….

L’objectif pour celui ci c’était de mieux gérer la CAP.

Du coups me voila a faire du co voit’ avec Alice E. On se retrouve à Voreppe pour la route.

On arrive tôt sur place. On retrouve Sebastien qui part sur le S.

J’en profite pour manger un truc. Comme j’ai oublié mon casse dal, je me tourne vers une petite part de pizza qui me faisait de l’oeil. Malheureusement, à peine le temps de croquer dedans que j’entends « C’est pas un croissant qu’il faut manger avant la course! ». Je me retourne et oui je me suis fait prendre en flagrant délit par coach Alizée.

Vient ensuite la sanction (pour moi), Eau 25°, pas de combi….

On pose nos affaires au parc à vélo, le sol est brulant. J’essaie de bien boire avant la course pour ne pas me faire piéger….

Natation :

un allé à contre courant, un retour dans le courant.

Je me suis vers l’extérieur pour ne pas être trop gêné par la masse. Au final c’était pas forcement judicieux car ma trajectoire n’était pas bonne. J’étais dans mon rythme au départ puis arrivé vers 600 je suis rentré dans le paquet. Je n’arrivais plus à nager et j’ai alterné les deux nages crawl/brasse dans un style dégueulasse.

Au retour on sent bien qu’il y a du courant, ça va plus vite.

Une natation à 35 min a peu près à ma montre, je n’ai pas le temps officiel.

T1 :

pas grand chose à en dire… J’essaie d’aller un peu plus vite que d’hab’

Vélo :

Aller, la c’est mon truc.

Je monte sur le vélo premier coup de pédale et…. Crampe au mollet gauche??????? WHAAAATTTT?????

Je descends j’agite ma jambe, je remonte, je sens encore un truc mais c’est mieux, aller on y va.

Beaucoup de monde au départ, difficile de doubler. Je perds un peu de temps à rester dans la masse.

Les jambes sont déjà fatiguées par la nat’, je me pose alors sur des braquets plus petits que d’hab’.

Comme à Annecy, il y a le temps diesel puis arrivé milieu de monté je lache les cheveaux.

Je croise Alice à 1km de la fin de la montée qui elle est déjà à la descente.

Descente sans trop de soucis. arrivé à la fin du premier tour sous les encouragements de Nico Schiff.

Je double Alice dans la monté du deuxième tour en manquant presque de la faire tomber (Méa culpa, je l’ai doublé par la droite….).

Les jambes répondent correctement mais on se prend un beau vent de face en fin de monté.

Redescente, je mouline pour reposer les jambes et en garder pour la CAP.

Je ne vois pas arriver l’air de transition, du coup j’oubli d’enleverT2 :

pas grand choses à en dire. Il ne me semble pas avoir perdu trop temps au final.

CAP :

Bon, la l’objectif c’est de rester concentrer et de faire une belle course.

Je pars correctement mais point de coté au bout de 300m. Aïe….

Bon je sers un peu les dents, je bois un verre au premier ravito’ mais je ne m’arrête pas forcément.

j’ai de plus en plus mal, du coup je cours lentement, très lentement sur des allures de 6’.

je croise Alice qui papote, plein sourire, ça fait plaisir!

La course est belle à passer dans les vignes, les villages mais franchement j’en profite pas.

Deuxième tour, c’est plus en plus horrible, je suis à deux doigt de me dire que je vais arrêter.

Alice me double dans la monté du deuxième tour, en tentant de me faire peur pour se venger ;).

Pour moi c’est la cata, je suis obligé de marcher en descente. Je n’y arrive plus, mon point de coté me fait trop mal. Prochain ravito’ à 500 m, je sers les dents jusque la.

Autant dire que j’ai du me faire doubler par une cinquantaine de personnes.

Je m’arrette 20 secondes cette fois ci. Je bois trois verre d’eau coup sur coup et repars.

Et la POUF, de mieux en mieux, le ma s’estompe.

300 m plus loin le ravito’ en contre sens, j’en profite pour reprendre de l’eau.

Puis 300 m plus loin plus rien, plus mal, JE PEUX COURIR!!!!!!! Il reste 3 km, le rythme augmente, je passe d’une allure de 7’ à 4’-4’20 que je tiens sur les 3 km sans douleurs. Je commence à reprendre quelques personnes qui m’avait doublé.

Et la je comprends, il n’y a que deux explications possibles : 1) j’étais déshydraté, 2) c’était de l’eau bénite par la vierge marie, Mahomet, bouddha, Chris Froome (selon les religions pour ne froisser personne).

Bref la fin nickel.

CAP en 54 min à ma montre.

Total 2h52 et 130 ème place au panneau d’affichage de fin de course

Bilan :

Je suis dégoûté, énervé contre moi même de ma CAP et de ma gestion de cette course, catastrophique. Je laisse trop de plumes en nat’ (mais ça je le sais), je m’hydrate comme un cochon,

Quand j’ai regarder mon bidon sur mon vélo à la fin de la course, je n’avais bu qu’un tiers. J’avais probablement mis trop de poudre dans mon bidon et du coups ça m’a coupé la soif à chaque gorgé. Du coups une erreur de touriste.

J’ai passé 7 km de CAP à souffrir comme un pov’ débile, j’estime avoir perdu en 7 et 10 min sur la CAP à cause ce ça….

Voila, ce ne fut pas une course formidable pour moi, mais j’ai appris.

En tout cas bravo à ma partenaire d’un jour.

Alice fini en 2h48. Franchement elle a fait un beau parcours vélo. Il y avait du dénivelé et pour avoir soulever son vélo pour le mettre sur le toit, elle partait pas avec le plus léger de la course. Chapeau bas!

-------------------------------

CR Patrick:

Alors moi mon CR il est court:

Une nat tranquille et je sors tout frais ...trop facile je fais le malin !

Un régal de velo avec mon Nico ...Même que je pose le vélo avant lui ...trop facile je fais le malin !

Et c’est là que débute l’enfer....une cap bien pourrie qui gâche le plaisir....à peine sorti du parc à l’allure prévue (12,5 , 13km/h ?) ...des crampes partout dans le ventre me font chuter à 10, et ptet meme 9 , et puis moins parce qu’à partir du 1er ravito je marchais déjà!

Finalement l’inévitable arrive au début de la 2e boucle devant une jolie signaleuse qui prends soin de moi (hein nico?) : une bonne gerbe seulement liquide qui fait bien penser à une déshydratation sévere!!

Bien obligé de laisser Nico me passer , je repars apres cette gerbe liberatrice mais qui bouffe toute l’energie ...et là il faut remonter à Aigueze une 2 e fois !!!! Et bein je fais plus trop le malin! Et je termine la course je sais plus trop comment ....

J ai mis 2 jours pour aller consulter mon chrono cap ...pfffff à force de travailler mes points faibles je sais même plus courir, mais tant mieux parce qu’à Embrun on marche 😂

-------------------------------

CR Nico S:

4 j en famille avec un temps de fou à profiter de cette Ardèche à 26°

Jeudi on encourage Alice et Nico le diététicien sur le M et Seb sur le S

Vendredi c’est Jade sur le 6-9 qui se fait plaisir... puis Loan sur distance XS : natation difficile, pas au mieux , mais beau vélo et belle cap comme d’hab qui le place 15 ième au scratch et 3 ième minime, un ptit podium de +.

Samedi au tour du vieux : venu ici pour être avec les Salamandres et un pote d’Aubenas Tri et passer un beau moment dans ce site magique :

1 mois entre le L du Salagou et le L des gorges, avec une orgie de vélo = 1350 Km et 20000 D+ , et 1 séance /semaine ce cap pour éviter la blessure et la surdose !

départ nat : la cata ! je me met sur la gauche côté falaise et me fait échouer sur les rochers au bout de 250 m avec 2 autres gars : impossible de se remettre dans le flot, trop de monde qu’une seule solution pour nous, escalader marcher , et trouver une ouverture pour se remettre dans l’eau...perdu bcp de temps en fait ! pour la suite , nat tranquille calé sur 1’42 au 100m : jamais vu autant de grugeurs ! un bon paquet des triathlètes ont fait demi tour avant la dernière bouée !! lamentable ! aucun arbitre , aucun signaleurs, chacun faisait ce qu’il voulait !

56’, 3200 m au GPS .....pour sortir de cette rivière c’était pas terrible non plus dans 25 cm d’eau sur 100 m !

Vélo : la fameuse bosse à 20% pour sortir après le parc, les jambes sont déjà carbo ! après rythme un peu + élevé que pour mes longues sorties , 2 tours quasi en compagnie de Pat, super cool...un petit 25 de moyenne , pour 80 km et 1400 D+ au Gps jamais autant fait marcher mes dérailleurs, jamais bien certain du bon braquet ! finalement on a bien commenté la course avec Pat ...et bien négocié avec un arbitre pour qu’il nous laisse tranquille !

Cap : c’est ce que j’étais venu chercher ici : trouver un rythme proche de celui d’Embrun : cap rendue très difficile par la chaleur, je retrouve une 2 ieme jeunesse sur la 2 ieme partie de course en finissant mieux que ce que j’avais commencé:

au final 2h7’ pour 19.5 km et 260 m D+ au Gps ...je visais 2h00 mais vu les conditions je m’en contente ...

115 abandons DNF sur ce triathlon ! c’est quand même énorme ça.

32 ième V3 /52 finishers et 65 au départ !

Dimanche petite descente canoé en famille...le pied....

Maintenant 1 semaine de récup

J- 5 semaines Embrun

----------------------------

Séb A:

A mon tour pour les CR!

Et oui ce we c était a la fois l Ardèche et une semaine de volume...

Ca a commence jeudi matin avec une sortie vélo de 120km de plat jusqu a Montélimard et les 40 derniers km en voiture.

17h et l heure de se préparer pour le S....

Je croise qq collègues du club et on discute objectifs, stratégie, etc

Pour moi l objectif est simple... a fond sur la nat pour sortir dans les 30 premiers et le reste souple car qui dit volume dit souple...

Bon... au final... je surfe sur l adrénaline de la nat pour faire le vélo a fond en me disant que j irai souple sur la cap..

Au final.... je me dis que c est con de passer a coter d un bon temps a cause de la cap donc je finis comme un sac en me disant que je serai plus souple pour le XS du vendredi...

Je finis dans les 80 sur 300 donc plutôt content!

Le lendemain se déroule le XS....

Bon ben c est le même résume que pour le S.....

S de Sac pas de Souple....

Je finis 12eme sur 150.... en progrès mais il faut reconnaître que le niveau est plus faible.

Le lendemain les choses sérieuses commencent avec le L.

La natation est juste horrible. Impossible de sortir du paquet et de poser ma nage. Je prends des coups dans tous les sens et je suis obligé de m arreter 20/30sec pour reprendre mon souffle et mes esprits...

Du coup je repars avec des moins bons nageurs que je ne peux pas doubler faute de place. Il faudra attendre le demi tour pour que je puisses enfin nager en paix et commencer la remontada.

Je sors 160 en 48min.

J attaque la premiere boucle velo en controle en voyant s éloigner le prez et greg mais en laissant a une distance de securite pat et nico😂

Je m active plus sur la deuxieme boucle. Malgre cela, remy, a la poursuite d Alizée, et greg, a la poursuite de remy me prennent du temps. Je me console en en prenant sur Nico et pat.

300eme temps velo sur 700, j ai jamais fait aussi bien!

J attaque la cap sur un rythme eleve a 13 mais je sens que le cardio s'emballe alors je lache la montre et court au feeling en me disant que cette course n est pas l objectif de la saison et que c est un entraînement alors Souple!

J ai des hauts et des bas mais les autres aussi et je ne me fais pas doublé !

Je reprends Greg sur la deuxieme et le prez est a 700 ou 800m devant. Assez peu pour me reveiller et partir a sa poursuite... malheureusement le bougre a senti que j etais a ses trousses et a retrouvé une deuxième jeunesse....

Je ne l ai jamais ratrappe!

En revanche je fais le 135eme temps cap et c est plutot cool !

Last but not least je monte sur mon premier podium! Celui du classement des 3 triathlons et je finis 3eme! Trop cool!

Ca ca en faire des points au challenge ca!

Merci a tous les copains du club pour ces 3 jours trop top!