Actualités‎ > ‎

Un podium manqué à Paladru......

publié le 29 sept. 2016 à 01:07 par Sébastien E.   [ mis à jour : 29 sept. 2016 à 01:46 ]
Le Triathlon du Lac de Paladru fut rude à bien des égards mais tellement riche d’émotions et de bons moments. Si c’est la brume qui a accueilli les athlètes, les 4 équipes engagées se sont élancées sous le soleil pour une épreuve incontournable du calendrier Rhône Alpes.

En premier lieu, les Tranquilles du Fontanil ont passé une belle journée à 5, profitant de la fraicheur du lac, d’un parcours vélo vallonné et d’une course à pied agréable et technique. Bravo à Jean-Marie, Olivier, philippe, Mélanie et Thierry, bravo pour l’esprit, le plaisir et l’abnégation exemplaire !

Ils terminent à la 123ème place sur 148 équipes en 5h17'.



La seconde équipe à partir sur la course contre-la-montre est composée d'Alizée, Corinne, Gérald, Nico M et Rémy b (Fontanil). Après une natation hétérogène, l’équipe s’est mise en marche pour les 2 tours de 36km et arrive à T2 à 4 avec un temps admirable. La course à pied, particulièrement exigeante, aura poussé Alizée dans ses derniers retranchements. Ils finissent à la 5e place du classement mixte et à la 31ème place au scratch en 4h12'.


Les challengers du Fontanil se sont élancés à 4, quelques instants après. Rémi P aura montré sa fabuleuse puissance en natation tirant toute l’équipe par son panache et sa volonté. Jérome et Pauline auront orchestré l’épreuve cycliste pour tirer le meilleur de chacun. Greg et Pauline ont fini en emmenant un Pélissou ultra déterminé jusqu’à la ligne. 4h29' et 59ème au général.


Enfin les Machine on the boss (nommés d’après une idée originale de Sébastien) auront profité d’un Romu de gala pour aller chercher une belle 4e place. Loic et Paul ont pu admirer la force de celui qu’on ne surnomme pas pour rien « Le Boss », il aura survolé la course, emmenant ses compères dans son sillage. Paul n’a eu d’autre choix que de tout donner pour être à la hauteur de ses 2 équipiers de luxe.Ils manqueront le podium d'une minute seulement en 3h46' à la 4ème place.

Chacun aura passé une très belle journée de sport, de partage, et d’amitié, signant ainsi la fin d’une belle saison 2016.

Encore quelques courses les prochains week end, puis l’hiver viendra pour préparer une année 2017 encore plus belle !

Résultats complet: ICI


                                                                                ----------------------------

CR Rémi P:
Depuis longtemps j esperai faire un tri par équipe avec Pauline...et nous voila prévus à Paladru ds une équipe homogène avec Greg JB et Alexis.
La course arrive avec Pauline en cotorep, Alexis à la maison, Jb et moi en méforme juste Greg au taquet !


Natation : nous deposons le brevet de la technique dite de la cheville où je tracte notre handicapée sur 90% de la course pour un gain non négligeable mais un effort intense d oú une sortie de l eau en asphixie pour moi.Transition honorable .
Vélo : 4 équipiers de même niveau donc une belle partie où chacun(e) fait sa part du boulot sans rechigner et dans la bonne humeur en jouant un peu avec Roanne tri.Je commence à avoir des crampes à mi parcours.
Deuxième transition un peu plus longue chaussettes obligent.
Course à pied : nous partons sur un rythme assez rapide (12,5 km/h !!) Et au bout d'1Km notre Jb crampe et stoppe sa course me laissant obligé de terminer. J avais pas prévu d etre le 3eme ...comme d hab...
Je m accroche tant bien que mal en réussissant à courir quasi 10 bornes puis montée où les crampes arrivent aux ischios et quadris simultanément, Greg et Pauline me poussent et me motivent aussi bien que possible ( merci à eux ). Les côtes sont chaotiques et douloureuses à souhait. Ma motivation ne restant qu en pensant au gros calin de Pauline à l arrivée !!
Je recours sur le replat et jusqu a l arrivée en ayant mal comme jamais !!
Passage ou plutôt ecroulage sur la ligne !!

Conclusion : un belle journée qd même avec une équipe vraiment cool...une natation spéciale, un vélo régal et une course a pied dure dure dure !!
Un grand merci à mes équipiers : Jérome au max , Greg en leader à fond (un peu trop avec un roannais sic ) et bien sur Pauline impériale de niveau et de gentillesse (je ne me rappelle pas du calin...sniff !!) je t adore...


JE N AI JAMAIS EU AUTANT MAL AUX JAMBES DE MA VIE...

                                                                                    ---------------------------

Pauline:
Mais si je te l'ai fait le câlin ! Quand t'étais couché, agonisant par terre à l'arrivée. Bizarre que tu ne t'en souviennes pas... ;-)

Effectivement une course de dingues avec une équipe formidable. Pelissou en mode machine de guerre, le GI de la natation. Jamais vu un truc pareil, il est vraiment HENORME ! Rien que d'avoir eu l'idée de me tracter sur 1700m ça montre déjà l'état d'esprit du monsieur. Merci mon Rémi, je ne croyais pas ça possible.
Du coup j'étais obligée de donner le meilleur de moi-même en vélo. Chose presque facile avec une super équipe homogène emmenée par JB. J'y vais toujours les yeux fermés dans sa roue tellement c'est régulier, affûté, c'est juste beau ! Une bien belle équipe de rouleurs, je me suis régalée. Merci JB pour le boulot. Je n'ai qu'un seul regret dans cette course c'est d'avoir dû t'abandonner sur le bord de la route en course à pied...
Et Greg notre capitaine, facile à pied, qui pousse, qui encourage, qui s'occupe des ravitos et qui fait toujours attention que je ne fasse pas l'effort de trop. Un vrai capitaine ! Merci Greg, c'est toujours génial de faire équipe avec toi (même si t'es un peu sanguin parfois ;

C'était une sacrée journée que j'ai passée avec vous trois. Merci c'était juste génial.

                                                                                    ---------------------------

Greg:
Euuh, c'est sûrement moi qui ne l'ai pas eu le câlin alors... !

Putain, c'est rien de le dire que notre Peliss est juste dingue de qualités physiques et techniques dans l'eau, nappé de qualités humaines remarquables. De vivre ce genre de truc de l'intérieur est juste inoubliable, pour un mec qui vient d'un sport co: voir une copine accrochée aux chevilles (à priori) d'un pote qui nage pour la tracter... ouahouh le mental. Et moi quio doit rester concentrer et ne pas fléchir pour à peine réussir à rester à coté, bon sans être un nageur exceptionnel non plus, mais quand même ! ! ! Merci Peliss, grâce à toi on est tous sorti de l'eau (c'était pas gagné) avec une pêche d'enfer et surtout un gros moral pour la suite. C'est ce qui nous a effectivement permis de faire un bon vélo dans une entente juste parfaite et dans la bonne humeur. Un vrai régal pendant plus de 2h. Je suis content d'avoir pu un peu te rendre la monnaie de la pièce en CAP en te poussant à plusieurs reprises, que ce soit en courant ou même en marchant lorsque ce n'était plus possible de faire autrement. Avec ce que tu nous a montré sur les 2 premières épreuves ce n'était même pas difficile de se mettre au service de l'équipe sur la CAP, même si parfois un excès de motivation peut se faire sentir ;-).... On a pu apprécier ton courage jusqu'au bout, et il en fallait une bonne palette....

JB, fidèle à lui même, toujours facile de partout, jusqu'à ce que.......... ça pète, et bien bien trop tôt à notre goût. C'était un grand déchirement de te laisser dans le fossé ! Quant à Pauline, quoi dire de plus. Elle a à nouveau montré son potentiel, sa combativité et surtout son humanité. Toujours un réel plaisir de s'entraîner ou faire un tri avec elle.

Je re-signe avec vous en équipe quand vous voulez: sprint / CD / LD ! ! !

Un triathlon qui restera longtemps dans nos mémoires.... avec tout de même une belle 9ème place sur 34 équipes !

Un grand bravo à toutes les équipes du WE, chacune à leur nivea.

                                                                                -----------------------------
Philippe:
Et oui même en n'étant pas dans l'equipe, ce fut un plaisir que de vous voir passer la ligne après avoir tout donné, avec Pelissou, le hors bord, l'eternel sacrifié des tri par équipe, celui qui bosse en nat et en vélo et est souvent condamné à franchir la ligne en solo après ses equipiers... alors pour une fois on est vraiment content qu'il ait pu en ch...er sur la cap !! Mais finalement le plus altriste c'est qd même notre JB qui en mettant le clignotant malgré lui alors qu'il était facile (arf) à permis ce joli scénario ! Sacré JB :)

                                                                                ----------------------------

Paul:


Un tri avec Mabouli et Maboulo, qui déclinerait l’invitation ? franchement ?

Quelques flashs me sont revenus :

- Un petit échau en terrasse, à regarder les autres et à faire des photos : jusque-là ça va je tiens.

- Au coup de pétard, Romu a fait son Romu, rappelant à tout le monde que c’est une course et qu’on n’était pas là pour coller des gommettes. Il a fallu découper quelques équipes qui trainaient au milieu, faut ce qu’il faut ! Sortie de l’eau, bon ça va je suis toujours là ...

- A Charavines Romu en a profité pour acheter le journal, merci le vieux et sa vieille 205 verte pourrie ! (ah tiens, j’avais encore les couleurs à ce moment-là !)

- La montée de l’église de Valencogne, tu connais ?

- Hééé mais c’est qui en noir, en bas de la descente ? 4 petites fessées vont se perdre !! Bon ok, 4 ça va tendu … au moins une alors !?! Sur qui ça tombe ? Pauline ?! le hasard est mal fait, vraiment !

- Un tour de toboggan le long du lac puis un tour d’Oyeu. Ça va vite non ?

- Depuis quand l’église de Valencogne clignote ?!?

- Encore du noir et orange ? et maboule qui gueule « la plaaaaaque » … !!

- A T2, ces messieurs veulent-ils de l’aide avec leurs chaussettes ? « Rigole tant que tu peux petit con... »

Après ça, quelqu’un a éteint la lumière …
Lumière ou pas, le choix est simple : soit tu continues, soit tu ne t’arrêtes pas. Du coup, bah j’ai fini.

Quand t’as la chance de courir avec des mecs du calibre de Romu ou de Loïc, y a pas d’autre choix. On les connait les 2, on sait bien qu’ils sont costauds, on sait tous les résultats hallucinants qu’ils ont eu, et pourtant ... Les voir en direct, les voir te faire confiance en te laissant des relais, les voir te pousser et t’encourager quand t’es au bout du bout du mal, et les voir se déchirer pour l’équipe, c’est encore différent. C’est impressionnant et motivant certes, mais c’est sacrément fort à vivre. Merci les gars.

Comments