Actualités‎ > ‎

Triathlon LD de Doussard : Lionel 40ème !

publié le 27 sept. 2010 à 12:25 par Stéphane G.
Le récit de Philippe

Romu ayant du déclarer forfait , nous étions 5 du club à prendre la route pour Doussard ce matin.
 
Perso je tenais à capitaliser sur l’entrainement de l’année , et malgré un souci d’ischios récent , j’avais décidé de maintenir ma participation quitte à finir sur jambe. Pas chaud ce matin en tout cas, et on se demande tous comment s’habiller sur le vélo… Coté natation, les 2000-2200m de l’an dernier ne sont qu’un souvenir et les 3000m sont bien là cette fois. Je pars avec la tri fonction et les manchettes sous la combi. J’ai peu nagé depuis Embrun et les sensations ne sont pas terribles. J’ai même du mal à terminer les 400 derniers mètres géné par les vaguelettes qui commencent à se former . Sortie de l’eau autour de 54’. Lionel et Jérome sont déjà loins. T1 pas terrible comme d’hab.
 
J’enfile une veste légère, avale une barre et c’est parti pour le vélo.   Vent dans le dos pour le 1er faux plat : normal Rico n’est pas venu !!  On quitte la nationale pour des petites routes sympas qui montent (rien de méchant , mais 10km de grimpette) . Je me un peu doubler mais bizarremment moins que d’hab en vélo ! A l’entrée de Thones (km25), je croise les premiers !! Un peu plus loin , on fait une boucle puis c’est le retour. La montée du col me parait cette fois plus courte. Dans les 20 derniers kilos, je suis bien chaud, j’ai peut être trop géré , et récupère plusieurs coureurs qui à priori n’avaient peut-être pas la distance dans les jambes. 4 derniers kilos vent dans la tronche , mais faut plat descendant donc ca file… Je suis satisfait de mon temps vélo (2h46 T1 inclus) soit 10/12’ de gagné sur Dijon avec un profil assez équivallent.
 
T2 se passe bien , je garde les manchettes, saute dans les baskets. Je pars prudemment histoire de faire chauffer mon ischio. Les 2 premiers kilos se passent bien . Arrivé au 1er ravito, je suis pris d’un violent mal de ventre, impossible de garder le rythme ;  je ne loupe aucun ravito et plus je bois (coca)  plus j’ai mal au bide… Je vais faire 12 bornes comme ca, sans plaisir, en grimacant, alternant course et marche. Km 15, miracle ca passe, et je peux enfin reprendre le rythme prévu (4’45)…Je rattrappe plusieurs coureurs qui viennent de me déposer… l’un d’entre eux s’accroche, je sens son souffle dans mon dos , il est tranquillement abrité du vent dans mon sillage… pas trop mon genre habituellement mais là les problèmes de ventre  m’ont gonflé, alors je monte la cadence, 4’30 (merci garmin) … le souffle dans mon dos est toujours là : il est joueur celui là ! allez hop je passe en 4’15… 500m plus loin, plus de souffle dans mon dos J  Ces 5 derniers kilos un peu speed gomment un peu mon impression mitigée de la cap (1h44 pour les 20 bornes c’est moyen, mais jusqu’au km 15 j’étais parti pour quasi 2h !!). Au total, 5h29 et  168ème, le plateau était sans doute assez élevé...
 
Voilà un tri bien organisé , sympa le buffet à l’arrivée, parcours cap top avec nombreux ravitos . Par contre j’ai trouvé le ravito vélo un peu light (pas de bidon) , bref faut prévoir le coup et ne pas devoir compter dessus…. Fin de la saison de tri, même pas fatigué mais faut rester raisonnable 1 IM, 2 LD, 1 CD, 1 Sprint, ca suffit pour une première saison.
 

Le récit de Lionel

A 11h30 le speaker annonce 8dg dans l'ai et 19 dans l'eau. Il ne fait donc pas chaud et je me demande pourquoi je me suis là. Heureusement on est bien dans le lac. Cette année il y a bien 3000m mesurés au GPS. Je nage tranquille pendant 1000m environ puis je prend un rythme un peu plus soutenu et je remonte pas mal de concurrents. 20' au 1er 1500m. Le vent se lève, les vagues se forment et durcissent un peu la course. Sortie de l'eau en 42' et 15ème, je prend je temps de m'habiller pour le vélo. Je sort donc 22ème du parc. Les 80km (78 au compteur), avec du vent et très souvent seul, sont bouclés en 2'22'' (43ème temps). Je suis plutôt satisfait car je n'ai jamais souffert pendant le parcours. J'ai peut être en peu trop géré mais j'avais un peu peur de la distance, du froid (entre 10dg et 12dg) et du vent.

Je pose le vélo 28ème et c'est les 20kms qui commencent. D'après les accompagnateurs en VTT qui suivent les 1er il y a bien eu 20km cette année!!!. Le parcours est assez difficile et après 12km ça commence a tirer dans les jambes. Bilan 1'h30 en càp et 4'37''03 a l'arrivée avec une 40ème place. Donc comme d'habitude je n'ai doublé personne...je perds 18 places entre le début du vélo et la fin de la course.
 
Lionel

Le récit de Jérôme

Et voilà, fallait bien que ça m'arrive...... d'oublier quelques chose pour une course...... et pas des moindres..... puisque je me suis aperçu dans la voiture à Lionnel, alors qu'on discutait et que je me repassais la boucle des transitions dans la tête, j'ai buté sur la transition nat/vélo, il me manque une paire de pompes de vélo... à ce moment, tout s'effondre, je suis mal, dégouté (p'tain, à quoi bon changer de vélo pour faire ça...)... bref, je me voyais faire le parcours vélo en basket et ainsi faire la meilleurs transition velo/cap de toute l'histoire des LD...
heureusement, si on peut dire ça comme ça... une âme charitable me prête une paire (2 tailles en dessous) avec les cales toutes bouffées mais ça fera l'affaire... on va dire que c'est le métier qui rentre...

alors côté course, la nat se passe pas trop mal avec quelques tasses et quelques beignes... mais pas de folies... derrière y'a du taf... 25 min à la première boucle puis je sors de l'eau en 52 min...

vient ensuite le moment attendu, l'enfilage des pompes vélo, obligé de m'assoir tellement j'ai du mal à rentrer dedans... j'avais la sensation d'enfiler des chaussons d'escalades... mais le parcours est joli et ma nouvelle monture se montre à la hauteur dans les bosses... c'est juste qu'avec les cales qui sont mortes, j'ai peur que mes pieds déclenchent sur les appuis en danseuses... je ne peux donc exploiter à fond mon nouveau jouet...  sinon, j'ai quand même trouvé que le vent était souvent de face et même si on a l'habitude, c'est dur !!!(hein rico)...

lors de la transition vélo/cap, notre arbitre internationnal "JF" est à mes côtés pour l'épreuve de démoulage des pieds... et là comme dirait Laurent... mdr, ptdr, xptdr, car mes orteils sont tous blancs et recroquevillés, mais putain que ça fait mal... je pars donc en cap avec mal au pieds... je n'arrive pas à trouver de rythme, je m'arrête pisser, boire, marcher puis vient une longue descente ou j'arrive à trouver un semblant de rythme... c'est à ce moment que je me fait doubler par la première féminine... je m'accroche, puis sa cadence me convient, alors comme elle, je ne lache rien... dans la dernière grande descente avant le faux plat qui mène à l'arrivée, j'en profite pour prendre un peu d'avance car j'ai pas envie de sprinter avec elle... je serais capable de me faire doubler sur la ligne... c'est donc, je crois la première fois que je termine devant la première féminine que je remercie à l'arrivée car elle m'a motivé juste comme il fallait...

moralité, plutôt que de se passer le film des transitions 10 min avant l'arrivée sur le site de la course, le faire chez soi la veille c'est mieux...


Le récit de Lionnel

après tous ces compte rendu pas grand chose à rajouter sinon que je termine ma première saison avec plein d'espoir pour la suite,il faut que je progresse en nat, que je m'améliore en vélo et que je sois plus transcendant en cap.Bref 3 fois rien.
 
sinon pour doussard j'ai trouvé que 3000 de nat avec la houle c'etait un peu trop long, la parcours vélo était joli et avec leur petite boucle j'ai pu admirer les premiers passer.
 
et une spéciale dedicace pour JB merci pour tes blagues qui font rire tous le monde sauf toi...
 

Résultats

40 G. Lionel n°137 13 S4M 04:37:03 22.31 | 00:45:16 22 | 02:21:44 43 | 01:30:04 70
92 B. Jerome n°134 27 S4M 04:58:33 20.70 | 00:54:55 114 | 02:24:01 60 | 01:39:38 135
169 G. Philippe n°135 27 V2M 05:29:27 18.76 | 00:58:17 146 | 02:46:38 175 | 01:44:33 167
199 M. Lionnel n°139 39 V1M 05:48:53 17.71 | 01:00:03 162 | 03:00:44 218 | 01:48:07 184
235 M. Pierre n°138 54 S4M 06:45:26 15.24 | 01:28:41 235 | 03:02:15 220 | 02:14:32 231
Comments