Actualités‎ > ‎

Rumilly et le Semnoz......

publié le 20 mai 2013 à 12:13 par Sébastien E.   [ mis à jour : 22 mai 2013 à 01:22 ]
Ce week end pluvieux n'a pas arrêté nos salamandres sur le triathlon de Rumilly et notamment sur la distance L les amenant au sommet du col du Semnoz.

Philippe, Rémy et GG ont réalisé une belle prestation collective sur cette distance (1.4 km de nat, 71 kms de vélo et 18 kms à pied)

- GG termine à la 25è place en 4h28'11
 20:53 (41) 2:46:36 (33) 1:20:43 (34)


- Rémy 105è en 4h57'27
22:21 (72) 3:08:50 (119) 1:26:16 (78)


- Philippe 119è en 5h01'58
 22:46 (89) 3:05:58 (103) 1:33:14 (117)


Résultats: http://www.triclair.com/triathlon-rumilly-resultats-1511.htm

Quant à la distance M (1.4 km de nat, 38 kms de vélo et 9 kms à pied), étaient présents COCO et Patrick pour son 1er triathlon.

-Coco 84è en 2h21'15
 21:10 (56) 1:18:18 (86) 41:47 (119)


- Patrick 133è en 2h31'20
25:50 (164) 1:27:38 (156) 37:52 (56)


Résultat: http://www.triclair.com/triathlon-rumilly-resultats-1509.htm

                                                                ---------------------------------------

GG:

Et voilà mon premier et certainement dernier triathlon longue distance de l'année est passé et plutôt bien passé.
Rémy me récupère à Grenoble et nous partons pour Rumilly, l'ambiance n'est pas vraiment au triathlon, la météo ne nous motive pas trop. A Rumilly nous retrouvons Philippe et allons chercher nos dossards. Il fait froid et la neige est annoncée au Semnoz YOUPI. Nous allons chercher nos affaires pour aller au parc et là grands dilemmes, veste thermique ou pas, surchausses ou pas, gants très chaud ou plus fins, couvres genoux ou pas. Après une demi heure d'hésitation nous partons pour le parc sans avoir tout tranché, nous verrons en sortant de l'eau. L'eau est fraiche et il pleut, chouette. 12h c'est partie, les fauves sont lâchés. Une fois dans l'eau à donner des coups, en prendre, me faire passer dessus, vider mes lunettes pleine d'eau puis enfin trouver un petit peu de calme pour nager, je retrouve les joies du triathlons et je commence à me dire que j'ai bien fait de venir, un an sans ces sensations cela me manquait. Je sors de l'eau en 21 minutes pour 1400m. Je cours au parc et la surprise il reste pleins de vélos, puis nouvelle surprise le vélo de Rémy est encore là. Mais que fait-il? Je prends mon temps pour saluer Coco et Yannik (des 1000 pattes) qui m'encouragent, j'enfile un maillot de vélo, manchettes, chaussettes, couvres genoux, chaussures, surchausses, gants longs, casque, lunettes. Entre temps Rémy et Philippe m'ont rejoint et je pars à l'assaut du semnoz. Temps de la transition très courte, 6 minutes, ce qui me vaut quelques moqueries de mes supporters. La pluie s'est arrêtée et le vélo s'annonce agréable. Le Semnoz c'est dur du coup je m'attends à chaque virage à voir débouler Philippe et Rémy. Finalement quelques trouées de ciel bleu découvrant de beaux paysages, 5 minutes de bavardage avec un Alriman et hop je suis au sommet. Arrivé en haut du col petite pause pour enfiler le coupe vent, manger une part de cake très gentiment proposé par des bénévoles frigorifiés puis je me lance dans la descente.
Et là je me dis "qu'est ce que tu as bien fait de te couvrir". La descente est longue et je l'effectueseul. Arrivé dans la vallée, deux triathlètes me rattrapent et nous rentreront sur un bon rythme, il me distanceront sur les partie plate et descendante (vive le drafting) puis je les repasserais dès que la route s'inclinera à nouveau. Je rentre dans le parc (2h36 de vélo) et là petit moment de solitude, je ne trouve plus ma place, je tourne 1 minute puis repère mon emplacement. Je retire toute mes couches et me lance pour 17 km de course à pieds en trifonction. Grosse pause pipi, j'ai du trop boire sur le vélo et c'est parti. J'ai les orteils gelés mais je trouve que je ne cours pas trop mal, je ne me fais pas déposer et j'arrive même à doubler quelques concurrents ce qui est très rare. Je croise Patrick 500m avant la fin de son parcours, puis Philippe et enfin Rémy qui semble fatigué, pas vu de coco, elle a du faire un bon temps (effectivement première V1). Je finis le premier tour et attaque le deuxième encore assez frais. Je croise à nouveau Rémy et Philippe mais Rémy semble mieux et est maintenant devant Philippe. Je finis en accélérant un petit peu et franchis la ligne encouragé par Coco et Patrick en moins de 4h30 très content. Mon mollet a bien tenu, pas de grosse douleur, enfin une distance qui me convient après les deux spints par équipe où j'ai bien souffert. Vivement Paladru. J'échange deux trois mots avec Patrick, content de son premier tri, puis coco et nous encourageons Rémy et Philippe. Nous récupérons les vélos, petite cascade de Philippe puis retour à la maison en papotant avec mon compère.
Une bien belle journée avec des personnes que j'apprécie beaucoup.

                                                                -------------------------------------
Rémy:

Bravo Gérald pour cette performance, 25ème avec le sourire , chapeau!
Bravo aussi à Philippe qui malgré une cuisse "blessée" termine l'épreuve lui aussi avec le sourire.
En fait le seul qui à tiré la gueule toute la journée c'est moi, pas d'énergie jusqu’à la course à pieds.
J'ai d'abord commencé par me perdre en natation (Alzheimer????), fait pas bon vieillir, ensuite ce fut un long très long calvaire en vélo, j'étais collé, ils m'ont tous doublé les gros, les gras, les poilus....Et je n'ai rien pu faire.
Lorsque Philippe est revenu sur moi, je n'ai même pas pu rester un mètre avec lui, il faut dire qu'il avait la soquette "mouillée" légère dans l'ascension du Col du Semnoz.
J'ai rallié le parc avec l'envie d'abandonner à chaque coup de pédales..........
Finalement la course à pieds à sauvé ma journée, je me suis régalé, je suis parti en chasse derrière Philippe, un grand merci à lui pour la motivation induite.......Quand j'ai vu le trou avec GG, j'ai joué la Schiff attitude, j'ai assuré les points au challenge, je sais c'est pas glorieux mais j'en suis là.
Merci à Coco et Patrick pour les encouragements, Philippe pour le point de mire et GG pour la "claque".
Du coup je ne suis plus très sur d'être capable de "boucler" le vélo à Doussard c'est quand même 15km de plus, en serais je capable???
Comme dirait le grand philosophe R.GRANADE: " quand on s'entraine pas, y a pas de miracle".

                                                                -----------------------------------
Philippe:


Le temps est bien maussade à Rumilly ce dimanche… et j’ai rangé les crocs roses (bien vu JB ! … tu veux les mêmes ? J)

Je retrouve Rémy et Gégé, et on essaie de plaisanter et de se remonter le moral , histoire de ne pas rentrer au chaud à la maison…

Le meilleur moment : mettre la combi sous la flotte dans le parc à 15’ du départ .

Le pire : tremper un orteil dans l’eau (16°C) à 5’ du départ en regardant la pluie tomber, puis le Semnoz, en se disant ca va cailler là haut tout à l’heure…

Je pars prudemment en nat, les premières longueurs sont rafraichissantes et puis, O surprise, je parviens à me réchauffer, et j’arrive même à poser ma nat .

Autre bonne surprise, quand je regagne le parc à vélo, GG et Rémy sont encore là … je les regarde mettre leurs surchaussures avec envie…

C’est parti pour le vélo , en tenue assez light (gilet sans manche du club sur la tri et manchettes) mais y’a de quoi se réchauffer !
Me sachant limité en course à pied, je décide de pousser un peu plus que d’habitude en vélo ; je rattrappe , un peu surpris, le président (au top ce dimanche, Rémy aurait été proche de GG) dans la partie dure de la montée… On trouve le brouillard à 3km du sommet. Bonne idée de l’orga, je récupére mon sac au sommet, avec veste vélo, buff et gants et je décide de ne pas trainer là haut. Descente très prudente sous un grésil peu accueillant . Le retour est assez rapide , avec néammoins quelques bosses ou passage avec vent de face, puis un peu de pluie . Total 3h05 sur le vélo (1H50 pour atteindre le sommet, 1h05 pour la seconde partie de la boucle)

Transition vélo/ cap ou je prends le temps de masser mon ischio et de bander ma cuisse.

J’attaque la cap , à une allure de sénateur , à l’écoute de mon ischio (à la moindre douleur je mets le clignotant) en essayant d’être le plus souple possible.

Bref les 18 kms à 11.5/12kmh (120 pulses en moyenne) vont me paraitre long sous des conditions météo enfin favorables . Difficile de résister à l’envie de sauter dans la foulée de Rémy qui me ratrappe assez rapidement, mais j’aurais beaucoup plus à perdre qu’à gagner. Je croise et encourage GG qui se promène, impressionnant. 2kms de l’arrivée, je sais que ca va aller au bout .
Finalement, je passe la ligne en 5h01 avec la banane , devant la tribu du Fonta réunie.

Objectif du jour atteint : terminer sans bobo , et mettre fin à la série noire ( blessé lors des 3 dernières courses…) . Youpi !!

L’ischio tire un peu 2 jours après, mais si j’arrive à rester sage encore 2/3 semaines le temps de finir de me soigner, je devrais en voir le bout…

PS1 : un grand merci pour vos messages d’anniv du week-end . ca fait plaisir… même si c’est une année de plus qui me rapproche un peu plus de le retraite ( :

PS2 : Dimanche sportif en haute-savoie : ma chérie sur la montée du Semnoz, ses fils sur le super sprint de Rumilly (4ème et 6ème au scratch, 1 et 2 en cadets) et ma pomme sur le LD.

                                                                                ----------------------------
Patrick:

Très content d avoir terminé mon premier tri en individuel et
finalement le temps n était si mauvais que ça ... j ai même démarré le vélo sous le soleil!!!

Je suis parti très prudemment n ayant aucun repère en lac et en combi (merci Stephane elle me va à ravir)
Je fais une natation très pépère( 25 '),et un vélo tres moyen mais qui laissent tous les 2 quand même des traces apparemment car mon chrono de course a pied (sensée être mon point fort) est très décevant...37'50 pour 9KM ...
bon ya du boulot!!!

Je termine en 2H31.L'avantage c'est que je ne peux que m'améliorer!



Comments