Actualités‎ > ‎

Romu, 4ème au championnat du monde pompiers à Barcelone

publié le 20 mai 2010 à 00:17 par Stéphane G.

Voici un petit compte rendu de ma course, dimanche 16 mai, à Calella, à 40km au nord de Barcelone (Espagne). Le format de la course est un half-ironman : 1,9km de natation, 90km de vélo et 21km de cap. Cette course sert de support au championnat du monde de triathlon sapeurs pompiers avec environ 150 participants. Je fais le déplacement avec cinq collègues sapeurs pompiers dont notre Peter national. Je passe sur les préparatifs de la veille mais un grand merci à Didier (directeur sportif du jour) pour les explications (sac rouge, vert, bleu). Le départ de notre vague doit être à 8h06 (8h00 pros homme, 8h02 pros femme, 8h04 groupe d'ages femme, 8h06 police et pompier) puis toutes les 20 minutes une autre vague de groupe d'âge homme.

Le départ est donné. La première bouée se passe sans problème. Quel plaisir de nager en mer malgré les vagues ! Nous rattrapons les G/A femme. Quelques problèmes d'orientation la faute aux vagues au soleil levant et le manque de compétiteurs mais bon je sors 5ème de la vague pompier (merci Johnny) en 29' et des broutilles. Le changement dans la tente est pas super top, je me trompe d'allée et c'est reparti pour un tour et devant mon numéro : "quel sac, rouge ou bleu ?" Le rouge est le bon. Je m'équipe et file vers mon vélo.

Le départ du vélo n'est pas top : toute petite ruelle, revêtement nase avec de nombreux trous et ralentisseurs pendant 3km puis je récupère la route principale. Le circuit est fermé à la circulation, nous avons un vent favorable de ¾ arrière. Je reviens sur un groupe de 3 au demi-tour. Le retour s'effectue vent de ¾ face. La coopération n'est pas top, malgré deux ou trois mines les clients sont toujours derrière. Je me cale en dernière position et en profite pour m'alimenter. Une mobylette nous dépasse sans un regard... Personne n'essaie de le suivre. Je le laisse prendre 200m et décide de ne pas me laisser faire. Je suis en mode "chasseur", je reviens sur lui et me cale à 10m. Il envoie vraiment du lourd face au vent. Je m'aperçois qu'il a vraiment un niveau au dessus et le laisse partir. Une chose de positive : je suis seul, sans mes 3 acolytes. La deuxième boucle se passe relativement bien, je me fais reprendre par un autre concurrent et me cale derrière lui. Le retour se fait par la petite ruelle. J'en profite pour récupérer. Rentré au parc "trompage" d'une allée et merde ! Je passe sous la barrière pour poser mon vélo (pas bien) : coup de sifflet ! Une dame en bleu marquée "official" me tend un carton jaune (comme Laurent) et me parle en espagnol (normal) je ne comprends rien (normal) je tourne mon dossard, vérifie mon casque, non, elle me fait signe avec sept doigts et me parle de "penality box" et elle se sauve... Grand moment de doute, je dois faire quoi ? 7 minutes de pénalités !?! Je me change et commence à trottiner en cherchant quelqu'un qui parle français. Au bout de 5 ou 6 demandes, une femme de l'organisation me répond "oui, moi". Sauvé ! Je lui explique mon aventure : non, je n'ai pas de pénalité juste un avertissement. Je repars avec quand même le doute en moi...

Les 21km passent bien. Je pars sur la base de 4' au 1000 et reviens sur le gars qui a fini le vélo devant moi. De longues lignes droites me permettent de savoir où j'en suis. Il n'y a qu'un seul concurrent devant avec un numéro de ma vague. Je lui reprends du terrain mais il ne s'effondre pas et la distance est trop importante. Je m'alimente correctement et fini sans souffrir. Je rentre dans le sas d'arrivée tranquille et là, surprise du chef, je double un gars avec un dossard de ma vague (premier ou deuxième tour ?). Il me suis vers la ligne d'arrivée, je comprends qu'il a fini lui aussi ! Premier sprint sur 60m, il est toujours sur mes basques. Deuxième sprint 60m, il ne lâche rien ! Nous arrivons dans la ligne droite finale, l'arche est à 60m et c'est parti pour le sprint final. Il me passe à 10m de la ligne (et merde 3ème !).

Pour résumer, bonne course sous le soleil. Je boucle l'épreuve en 4h08' en me classant 30ème au général sur 800 partants et pour les championnats du monde police/pompier, je termine 4ème (trop compliqué à vous expliquer), les espagnols sont des marioles !

Romuald
Comments