Actualités‎ > ‎

Résultat triathlon M à Bourg en bresse.

publié le 27 mai 2013 à 12:33 par Sébastien E.   [ mis à jour : 7 juin 2013 à 12:33 ]
3 Salamandres au départ de cette course (1.5 de natation, 40 de vélo et 10 km à pied)

 1er triathlon pour notre collègue rugbyman, Marc. Bravo à toi, bien courageux, certains devraient en prendre la graine au club......

Résultats:  ICI

 17 séb 2h09'13 22'47 1'21 1h07'01 1'28 36'36
 111 franck 2h25'14 23'28 3'39 1h14'49 2'08 41'10
 147 philippe 2h28'58 28'06 2'48 1h14'14 1'48 42'02
 327 marc 3h12'44 29'21 4'46 1h34'24 5'10 59'03




Marc:

Voici le résumé de mon premier tri, beaucoup de détails, c'est l'enthousiasme de la première expérience :)

Alé c’est parti je me lance, première inscription pour un triathlon courte distance. Avec pour préparation à peine 2 mois de nage, 4 sorties de vélo et une saison de rugby ponctuée par des blessures. Je suis un touriste mais tant pis sa fait un moment que sa me trotte dans la tête je veux faire ce premier triathlon. Je me dis qu’au mental sa peut le faire.

Arrive le samedi soir, je prépare mon sac, par habitude je me dis que je peux mettre la paire de crampons et le protège dent, on ne s’est jamais avec toute cette pluie le terrain peut être gras et au départ de la nate je peux prendre un petit coup. Je sourie mais je suis carrément anxieux, au bout d’une série d’essayage de ma nouvelle tri-fonction et de la combi de Rémy je me dis qu’il faut arrêter de stresser parce que je n’arrive pas à fermer la fermeture éclair située au niveau du dos.

Je refais une 5eme fois le sac, j’ai les baskets, les chaussures de vélo, les chaussettes, la tri-fonction, la combi, les affaires de vélo de mon père, un tee shirt, une polaire, le coupe pluie, les lunettes, le bonnet, les barres de céréales, la gourde… Je me dis que j’en prends peut être un peu trop mais mieux vaut être prévoyant.

On est toujours samedi soir, j’ai le trac des veilles de match, je croise ma petite sœur qui me rassure « ne t’inquiète pas, cela ne sera pas pire que la fois où tu avais joué contre les gaillards de l’USAP ». C’est vrai après tout, avec les copains on a brassé des mecs dépassant le quintal, je dois quand même bien pouvoir boucler un courte distance. Rassuré, la nuit fut bonne. Au matin un bouquet de fleurs pour la fête des mères, une grosse bise à ma maman et c’est partie.

Dans la voiture je prends les consignes de mes camarades de course et je débite les questions en tout genre. « Du coup si le numéro est sur le tee shirt, je fais comment pour mettre mon coupe pluie si j’ai froid ? Les arbitres ne pourront pas le voir »

Seb me reprend de la meilleure des façons : « Ta déjà vu un mec dans un match de rugby qui met sa parka parce qu’il pleut ? » Je me marre, il faut vraiment que j’arrête les questions cons.

Sur les stands je suis rassuré de la présence de Philippe, Franck et Seb qui me donne les derniers précieux conseils et nous posons pour la photo.

Sa y’est maintenant c’est le départ, quelle sensation, première expérience énorme, tout le monde se jette à l’eau, j’ai l’impression d’entendre une énorme vague sur l’étang de bourg en bresse. Des pieds, des mains, une cuisse, où suis-je tombé ? C’est la bataille mais j’adore.

En plus c’est la première fois que je mets une combi, j’ai l’impression de voler. Je prends un petit rythme au bout de 500m, je me sens bien.En sortant j’aperçois Philippe qui termine sa transition, au vue de longueurs de retard que je prends à la piscine je me dis que ne suis pas trop mal.

Le vélo attaque premier 20km au top, puis petit à petit je ralentis, je chope un mal de crâne, sa devient compliqué. Je n’avance plus, le vent, la migraine, je sens que j’explose. Je repense à mon père qui m’avait prévenu, avant d’être bien en vélo il te faut 1000 bornes (J’en ai 200 au max cette année). Je repense à ma sœur aussi, finalement c’était plus facile de plaquer les solides rugbymen, au moins j’avais les copains pour m’aider. La sur le vélo, je n’ai que mes jambes qui ne sont pas au mieux. J’en chie sévère mais tanpis, interdit de s’échapper.

J’arrive à la partie course à pied, au départ mon point fort je croyais. Au bout de 800m je marche, 200m plus loin je m’arrête et je m’assoie 1 minute, j’ai toujours très mal au crane, je me dis que sa va être dur de finir. Je repars (en marchant), Philippe qui termine son 4eme tour m’encourage « prend un petit rythme et accroche toi ! » C’est parfait il me fallait cet encouragement, du coup je trottine, sur le rythme d’une tortue mais au moins je ne marche plus. Je reprends un peu d’optimisme, le premier tour est passé maintenant je sais que je vais réussir à finir, je profite du paysage, je fais des sourires au photographe, je me fais chambrer pas Seb et Franck car une jolie brune me double. Pour faire le con, j’accélère sur 100m je la rattrape mais dans le virage qui suie je la laisse filer. Je suis trop court.

Je franchi la ligne d’arrivée, que c’est bon j’ai terminé ! Je n'ai jamais été aussi épuisé. 5 minutes après je dors dans la voiture de Seb, j’ai raté la paire de chaussures à la tombola mais tant pis j’ai gagné ma journée.

Je remercie, Franck, Seb et Philippe pour leurs conseils et leurs accompagnements dans ce premier tri. Remy pour la combi et mon pote Ben pour m’avoir lancé dans le monde un peu fou du tri :)
                                                                                ------------------------------------

Philippe:


Après Romans et Rumilly , 3eme triathlon du mois de Mai à Bourg.

Covoiturage sympathique et nous voilà sur zone à 12h.

Je croise des amis venus me voir courir, et en profite pour manger le reste de pommes de terre de la veille.

L’eau est annoncée à 15°C, je ne fais pas l’erreur de Rumilly et part faire quelques longueurs.

Au départ , je me place à l’extérieur histoire d’éviter la baston. Nage et sensations correctes ; par contre coté orientation ca n’est pas du tout ca , je n’arrive pas à aller droit… sur le retour ca s’améliore un peu. Je sors de l’eau sans avoir été dans la rouge (28’, 182ème temps sur 336), mais déjà 1’ de perdue sur le temps de l’an dernier.

T1 : Je jette mes lunettes avec le bonnet à la sortie de l’eau (ca continue) . Comme d’habitude impossible de virer la combi au niveau des pieds… Je fais l’impasse sur gants et manchettes , et pars juste avec le gilet sans manche du club.

Vélo, c’est parti ! J’ai le souvenir d’un parcours facile, donc je décide de me mettre dans le rouge dès le début (stratégie qui ne me ressemble pas beaucoup mais on verra bien). Au bout de 6/7km , le résultat ne se fait pas attendre : j’ai les grosses cuisses et je dois laisser partir le groupe auquel j’essayais de m’accrocher (dans les règles). 1er tour bouclé en 37’ . Je repars pour la seconde boucle, les positions sont stables , plus d’avion de chasse pour m’enrhumer.

Pas contre, toujours pas de Francky à l’horizon, j’ai sans doute fait une natation pas terrible ; bref comme je n’ai pas l’intention d’aller le chercher en cap , je gère les points du challenge à la mode « président »  Fin du vélo en 1h14, 145ème (on n’avait pas eu nos temps l’an dernier, mais je pense avoir gagné 2/3’ cette année).

Cap : saut dans les baskets, réglage du limiteur de vitesse à 4’30 au kilo, puis démarrage en douceur et très progressif. Je mets les œillères et rentre dans la bulle, zen, pour ne pas voir me doubler certains gars qui courent (en théorie) moins vite que moi , et j’enchaine les 4 tours en récupérant le chouchou à chaque passage. De 140++ pulses en vélo, je suis redescendu à 120 pulses : que du bonheur que de courir à cette allure !!

Passage de la ligne en 1h28’58, 147ème au scratch , 13ème V2 sur 37.

Je suis hyper content de voir que l’ischio tient cette allure (13.5 km/h) qui devrait me permettre d’être enfin « compétitif » sur semi au half de l’Altriman, puis à Paladru.

Un grand bravo à mes 3 compères du jour :

- Seb revenu au top et dont l’état de forme n’a rien à voir avec la petite forme du stage en Ardèche

- Francky qui a bien progressé en vélo

- Marc qui nous fait un joli début dans le monde du tri sans même passer par la case Sprint J : y’a pas à dire les rugbymen ne sont pas des tafioles !!!

Voilà, petite pause tri en Juin (à priori) , avec sans doute une reprise au Valbonnais s’il y a notamment une virée du Fonta avec option Barbec/rosé le samedi soir J

                                                                            --------------------------------

Franck:

Ceux qui n'ont pas choisi d'aller à Bourg en Bresse ce week-end ont eu tord, car c’était le seul dimanche potable du mois de Mai.
Nous étions donc 4 au Rendez-vous au Barage: Seb, Philippe, Marc pour son premier tri et moi même. JB n'étant pas dans la voiture, pas de discussion philosophique.
Arrivée sur place le soleil est toujours présent. Préparatif avec les copains, et nous voila en combi sur la plage un peu inquiet des 15°C annoncée pour le lac.
Le départ est donnée et j'arrive de suite à bien nagé sans me faire bousculer. L'eau n'est pas si froide. Je vire la première bouée sans avoir l'impression d'avoir zigzagué. Au retour je me cale entre deux groupes évitant de relevé la tête, me disant qu'ils doivent bien savoir ou ils vont. Les sensation sont bonnes, j'ai presque envie d’accélérer, mais je préfère me réserver pour la suite. Sortie de l'eau nickel en 23'40" (42ème), les pieds ne sont même pas gelés. Je décide de mettre quand même les chaussettes craignant le froid sur le vélo et les manchettes qui me font perdre un bon moment. Le vélo de Seb n'est plus dans le parc. Départ vélo à fond, avec la motivation de ne pas me faire rattraper par Philippe avant le 2ème tour. Je me fait doubler par des gars vélo de chrono et casque profilé, mais à chaque fois je m’accroche et il ne me dépose pas si facilement. Le parcours et bien roulant et j'essaye de me mettre sur les prolongateurs dès que je le peux. Je fait les 10 derniers kilomètres en jouant au chat et à la souris avec un alligator. Arrivée au parc à vélo en 1h14'49", et Philippe n'est toujours pas là. C'est partie pour la course à pied, en 120ème position. Petite sensation sur le premier tour (sur 4) puis au fur et à mesure je me sens de mieux en mieux. Je fini 2h2514", 111ème (sur 340 au départ) et 21ème V1. Philippe arrive 3 minutes plus tard. Seb finit en 2h09'13", 17ème et 3ème V1, encore un podium pour lui et pour le Fontanil Triathlon! Marc peine dans les derniers tours de CAP et franchit la ligne en 3h12"14' (327ème), mort de fatigue.

A noté; ma super performance sur la première transition 3'39" pour quitter la combi et m'équiper 279ème temps!!!
                                                                    ------------------------
séb:


Petit dimanche sympa entre potes du club sur le triathlon de Bourg en bresse sur la distance M.
Le temps incertain et la température un peu fraiche ne m'a pas permis d'amener ma famille sur les lieux.

1h30 de route avec 3 salamandres: philippe, Franck et Marc le petit nouveau et jeune futur triathlète (tjs rugbyman à ce jour).

Objectif pour moi, retrouver les sensations sur ce type de course, distance M et préparer la semaine prochaine à Doussard sur un L.

14h00: le départ est donné, j'ai décidé de partir plein axe pour ne pas perdre trop de temps. les 1er 200m sont un peu serrés, je ne dois pas me diriger correctement....mais je nage pas trop mal en sensations. A la bouée je me place bien ds les pieds d'un concurrent juste devant moi qui va m'emmener jusqu'au bout pour en sortir en 22' à ma montre (22'42 sur le tapis au début du parc). Franck qui est plus rapide que moi en piscine n'est tjs pas là, mon tps doit être bon.

Transition correcte à travailler encore pour retirer le bas de ma combinaison snas perdre trop de tps.

Le parcours vélo se déroule sur 2 boucles, à 10 kms on m'annonce dans les 20 premiers à 4'50 du 1er. Ca m'encourage à continuer dans ce sens. je lache les 2 /3 concurrents avec qui je roulais. Au 17è kms je perds ma gourde dans une descente courte, je décide de continuer mon chemin et de ne plus pouvoir m'alimenter jusqu'au prochain tour. Face au vent je suis seul mais j'arrive à rejoindre un collègue pompier du club de Lyon. Comme prévu je décide de récupérer ma gourde en bas de la descente au km 28 pour enfin prendre quelques forces. J'arrive tout de même à revenir sur les gars qui m'ont doublé.
Le parcours est facile avec quelques coups de cul qui piquent un peu. Mes sensations vélo ne sont pas encore super bonnes, ca va venir par la suite et j'espère à Doussard. je termine en 1h07' soit 36km/h de moyenne.

La 2è transition est un peu plus longue au vu du chemin à parcourir dans le parc: 1'28

Je pars en course à pied sans savoir ce que cela va donner: pas de repère par manque d'entrainement dans ce domaine depuis trop longtemps (tendinite au tendon d'achille qui ne passe pas). Je reste tranquille sur les 2 premiers tours 3'50 au km, juste 1 concurrent me double, mon collègue pompier de Lyon. Iol est trop rapide pour que je puisse rester avec lui je le laisse partir.
Mes jambes ne me permettent pas d'aller plus vite, je finis en 36'36 au 9km500 environ.

Classement général: 17è sur 336 à l'arrivée en 2h09'13.
3è vétéran donc 1er podium dans ma nouvelle catégorie.

A la semaine prochaine à Doussard.
Comments