Actualités‎ > ‎

Résultats du L de Dijon.

publié le 16 juil. 2017 à 10:08 par Sébastien E.   [ mis à jour : 16 juil. 2017 à 10:16 ]
7 salamandres au départ, 7 à l'arrivée avec à la clé un podium dans la catégorie vétéran 2 pour Corinne.

Le 1er d'entre eux est Paul qui réalise une bonne course en terminant 61ème au scratch en 4h35'. Suivront Bruno (94è en 4h44'), Romain (219ème en 5h06'), Greg (259ème en 5h12'), Corinne (288ème et 2ème vet2 en 5h17'), Philippe (398ème en 5h35'),et Lionnel M (599ème en 6h24').

Résultats: ICI

                                    ---------------------

CR Greg:

Allez, il faut bien un premier (il n'y a que dans les CR ou je peux prendre une place sur le podium...)

Samedi matin départ de Voreppe avec Coco vers 9h30 pendant que Paulo se bat avec son vélo (affaire à suivre dans son CR). On se retrouve donc sur place à Dijon pour le retrait des dossards, puis direction le super logement du week-end pour repas du midi (à 15h30), puis arrivent la Coach et son jule, accompagnés du schtroumphs Sacha ! Quelques préparatifs d'avant course, direction le lac pour une petite cap / reco puis pour le briefing (où cette année je ne me tape pas le CR du brief pour tout le monde... plus disciplinés que l'an dernier les salamandres....). Retour à la cazba, bonne plâtrée de pâtes à la tomate (oui ça n'a pas changé de l'an dernier ça...) en bonne compagnie. Stratégie de course pour chacun, estimation des temps individuels + pari "le plus loin de son pronostique paye un coup à boire à tout le monde" (affaire à suivre dans un des CR ;-) ). Fin de préparation et dodo pour tout le monde.

Réveil assez matinal, 5h58 pour Coco (ben oui elle ne voulait pas se lever à 6h du mat) puis les autres à la suite. Les visages sont déjà plus crispés que la veille, Paulo révise à nouveau le parcours vélo que j'avais imprimé, pendant que m'dame Zézette fais la vaisselle en sifflotant ! (putain, la fèèèeeeerme...., nan, j'déconne). Départ pour le parc, tout est déjà prêt. On y retrouve rapidement Phil et Bruno, le Yo était déjà là depuis belle lurette, il comptait prendre de l'avance le bougre !

Allez, feu, il faut se rapprocher de l'eau, à 19°C. Bon ça va pour certains, moins pour d'autres (on vous laisse deviner). Échauffement pour tout le monde et bim, c'est l'heure du départ ! Les fi-filles partent 10 minutes avant (et elles se battent pour l'égalité homme / femme mais c'est quand ça les arrangent, un peu comme pour le challenge club,, oups, je l'ai dis ;-) ). Pour la suite des filles, ben attendez le CR de Coco... Et bim, c'est à nous. Je me place stratégiquement à coté de Paulo sur la plage car je compte bien ne pas le lâcher du week-end ! ! ! Départ dans l'eau aussi, zut, je le perds... et puis non, on se revoit devant la ligne fictive dans l'eau. Bon OK, ce sera la dernière fois.... PAF, coup de pétard et tout le monde part. Du coup c'est cool car on ne se monte pas tous dessus, surtout que je suis en première ligne avec les vedettes, au cas où il y ait des photographes.... Tout se passe plutôt bien les 750 premiers mètres (1ère bouée). Tout le monde s'est mis à nager à la vitesse d'un Sprint, sauf mois.... du coup retour du 1er tour, j'en prends plein la tronche comme sur un vrai départ et ça me gonfle sur 750m, je m'énerve, je gueule dans l'eau que même les brochets ont peur. Puis sortie à l'australienne au bout de 1500m, les esprits se calment, on enlève la salade que l'on a de coincée dans le coup de la combi (ah oui, j'avais oublié, à cette époque il y a des algues à gogo dans ce fichu lac....) et ça repart bien dans un petit groupe d'une vingtaine de nageurs détendus. Le 2e 1500m se passe très bien avec de super sensations dans l'eau et beaucoup de plaisir, j'en aurais presque fait un 3e tour...
Je sors de l'eau en 49' soit 1'39 / 100m (1er tour en 24') juste derrière Bruno. Il court, il court et.... ne s'arrête pas: "et Bruno, on est garé là, reviens vite".... T1 impecc et je repars avec Bruno. Après 200m, il en avait déjà fait 500... pas revu le gars ! Là les jambes ne sont pas au mieux. Je me dis que ça va venir vu mes dernières sensations vélo sur l'Ardéchoise et Reco Alpe... mais non. J'essaie tout de même de bien donner pour faire un bon chrono vélo mais je suis régulièrement à la limite musculaire et en plus j'ai mal au bide. Après 2 tiers de la course je décide de lever le pied pour ne pas exploser complet en CAP.... Plaisir un peu en dessous du coup, puis le mal au dos s'accentue au point de ne plus pouvoir me mettre sur le prolongateur... dommage, c'est le parcours idéal pour ça. Mais ça va, ça roule quand même pas trop mal et je fini en 2h50 à un peu plus de 31 km/h de moy. (et encore pour la première fois j'ai du m'arrêter pisser en route... les boules !) T2 impecc aussi. C'est parti pour la CAP. Pas de ceinture cardio donc tout à la sensation, avec objectif double: faire au moins aussi bien qu'à Rumilly ou j'étais super content, et me rapprocher au plus de Coco, voir de finir à moins de 10' d'elle pour lui passer juste devant (ben oui, le challenge ça sert à ça mec). Je commence par m'arrêter à nouveau pour pisser (ça commence à me chauffer ces histoires de vessie) puis 1er kil en 4'28 (putain ma montre se met à déconner me dis-je, merde), 2e pareil, 3e pareil. Ouaaaaah fada, en fait tia des jambes con ! Bon ben tout à la sensation (hein Pat'). Je boucle le 1er tour en 30' et je sens que j'ai de la réserve, mais il reste encore 14kil... Je n'ai pour objectif que de maintenir le plus longtemps possible cette allure dans le 2e tour, surtout après avoir aperçu Coco de visu et fais un petit pointage perso ;-)... aïe c'est bien serré, elle courre bien Mamie... Bouclé en 30' aussi... cool mec. Dans le 3è, j'accélère pour creuser l'écart, puis gros point de coté à 4kil de l'arrivée. Là je vois le scénario "Baudreix" arriver gros comme un camion... (hein Thierry). Je ne m’excite pas, le fais passer rapidement et j'en remet une louche sur les 3 derniers kil, oreilles baissées face au vent, yeux sur le goudron, foulée longue et régulière, et plus d'arrêt ravito. Je boucle le 3e aussi en 30'. Au final CAP en moins de 1h30 pour à priori 20 kil. J'ai 13,3 km/h à ma montre, je suis plus que méga ravi de ce chrono.

Au final, je termine en 5h12'xx", 272e sur 734 partants, et c'est moi qui perd mon pronostique de la veille (5h40) donc je dois payer (encore) à boire à tout le monde.... ça commence à me coûter cher toutes ces règles internes club ;-). Très content du résultat final et bien sûr du week-end "club" bonne ambiance sur ces championnats de France qui ont toujours un coté excitant même si je savais qu'il aurait fallu beaucoup beaucoup de chutes et crevaisons vélo pour que j'ai une médaille ;-). Moi j'vous dis qu'un truc, c'est que pour reprendre ces quelques minutes à Coco, ben il a vraiment fallu tout tout tout donner car elle ne se laisse pas faire et reste à un super niveau, et sans cela je n'aurais probablement pas couru aussi vite. Je te remercie donc Coco pour cela, ainsi que pour ta motivation aux entraînement Nat le mardi soir. J'en profite pour remercier vivement notre coach Nat Alizée qui a su me (et nous) faire progresser significativement, Pat' aussi pour ses conseils et programme de l'année qui m'a montré comment exploité un potentiel (relatif à mon niveau, n'exagérons rien). Il ne me manque plus qu'à trouver un coach vélo pour l'an prochain... des prétendants ????? Le casting est ouvert.... car c'est là qu'il y a gros à gagner....

Prochaine étape: LD de l'Alpe où l'approche sera complètement différente, plutôt en mode "rando / finisher" que "chrono" comme hier !

                                                                                    --------------------------

CR Phil:

Après 2010 et 2011, me revoici à Dijon en 2017, étape qui me permet de voir la famille et de tester ma forme à la mi- année .

Le format L (3, 88, 20) a fait le plein (800 inscrits, 740 au départ) et il y a un gros gros plateau.

Cette année, j’ai aimé :

- La présence de nos supportrices de choc, Pauline et Alizée, et des autres Salamandres présentes même si les impératifs personnels m’ont empéché me joindre au mange-mange de Greg top-chef le samedi soir

- La boucle de vélo dans l’arrière côté dijonnaise (hormis les 15 premiers et 15 derniers kms of course)

- La boucle de course à pied, qui même si elle ne permet pas (trop) de croiser et d’encourager les copains, est moins monotone que l’ancien A/R de 10km

- La météo, avec un temps et une température idéale


Cette année, je n’ai pas aimé

- Les algues

- Le nombre d’arrêts pipi que j’ai du m’infliger (1+3+1) (PS : il faut absolument introduire ca dans les plans d’entrainements, ca demande un relachement que je n’avais pas testé depuis longtemps… donc sans pratique régulière aucune chance d’être efficace)

- Ne pas être au niveau pour jouer avec les autres salamandres : j’ai bien essayé d’attendre Lionnel, mais comprenant mon manège, celui ci s’est amusé à faire un tour de lac supplémentaire

- Le comportement tatillon des arbitres : un carton jaune pour ma pomme, ayant confondu le tapis de chronométrage à la sortie du parc avec la ligne officielle située 3m plus loin… puis une réprimande assortie d’un avertissement verbal sur la vélo alors que je n’avais strictement rien fait J J

- Récupérer mon vélo après révision le jeudi avec une roue arrière aussi voilée qu’avant

Sinon d’un point de vue personnel, je n’ai pas fait d’éclat , me maintenant en Natation, toujours à la peine en vélo, et vu que je commence à regresser en course à pied , je bascule tranquillement dans le début de la 2nde moitié au scratch .

Seule vraie satisfaction, je n’ai été pas mauvais pour deviner les temps que je ferais sur les 3 disciplines

- Natation (previsionnel entre 53’ et 54’) : 53’17

- Vélo (prévu 3h) : 2h59’43

- Cap (prévu 1h40) : 1h39’51

Greg dit “pire” , j’ai cru comprendre … mais ki dit mieux ??

                                                                        -----------------------

CR Lionnel:

je venais a dijon à la base pour faire un enchainement long en vue
d'embrun .

tjs en délicatesse avec mes genoux l'entrainement CAP a été réduit à
peau de chagrin mais ce n'est pas physiquement que j'ai pêché c'est
mécaniquement en effet après 2 kms j'ai senti que les douleurs étaient
tjs la, j'ai réduit la voilure pour essayer d'amortir au maximum les
impacts au sol en alternant marche et CAP (quand on se fait doubler par
les V5 je ne sais pas si on peux encore parler de CAP).

Du coup les algues du lac n'étaient pas si désagréable que ça et le
revêtement du parcours vélo fut un réel plaisir...

au final probablement que j'ai empoché la, mon dernier tee shirt
finisher en triathlon.

                                                                        -----------------------

CR Bruno:

Championnat de france LD Triathlon resultat: 98eme, les 3kms de natation en 49 minutes, 90kms de velo 2h24 et 21,5 kms de cap en 1h27 c'est mieux que prévu avec des bonne sensation en velo, une nat à mon niveau et une cap difficile mais au final un bon chrono par rapport à mes références dans cette discipline. A noter le plaisir de retrouver Fabrice Bost (vice champion de France Cyclo cross Junior en .. y a 15 quoi!) et les membres du club du fontanil Triathlon! Un grand merci à Jenn Desoutter et chad pour leurs soutien, les photos et surtout de supporter les entraînements.

                                                                        ------------------------

CR Corinne: court mais efficace

Ben à part une petite crise existentialiste la veille, une bonne plâtrée de pâtes, un bisou de mes copines et c’est parti.

Je ne me souviens plus de grand chose à part de bruno qui me dit vaguement un truc mais avec sa vitesse je n’ai rien entendu.

Le triathlon, c’est comme un accouchement: tu souffres pendant des heures comme une malade et à la fin tu es contente…
Le pire c’est que tu recommences.
Comments