Actualités‎ > ‎

Powerman : Thierry fait le CD cette année

publié le 8 sept. 2010 à 06:25 par Stéphane G.
J’étais de mon côté ce week-end à Zofingen, en Suisse, pour des retrouvailles avec le «Powerman» que j’avais fait l’année dernière, mais embarqué cette année par la présence sur le longue distance d’un comparse du CRV, et inscrit pour ma part seulement sur le format CD (10/50/5). On a donc retrouvé avec plaisir la même organisation suisse assez époustouflante, une grosse mobilisation sur le bord des routes toute la journée durant (y’a une vraie culture du spectateur d’épreuves longues distances là bas, de 7 à 77 ans, vraiment excellent). Toujours les mêmes paysages à la Heidi sous un soleil radieux... On a même eu le privilège de dormir (dans un dortoir de 50 places quasi vide, ils sont sympas les Suisses de prévoir grand pour nous) à côté d’un athlète Estonien inscrit en élite... Donc respect quand on voit le dossard mais quand même grosses interrogations quand il déballe le vélo : un vieil alu de bien 11kg avec bien 17 ans au compteur, une selle réglée avec une pente de 30° etc... Et le lendemain, il finit en quasi 9h soit 2h30' après les vainqueurs sans avoir connu de soucis particulier pour autant ! Conclusion, avec mes 8h30' de l’année dernière, je peux être aux JO pour l’Estonie en duathlon... :-)
 
Départ des braves un peu avant 9h et des moins courageux comme moi à 10h. On entame par la même CP que sur le long, 2 tours (pas compliqué, 1 grande montée, une grande descente dans les bois) environ 250 mD+, je boucle à bloc en un peu moins de 37’ (1’ de mieux que l’année dernière mais beaucoup plus mal partout !!!) les 9,2km. Puis 50 bornes de vélo et 550 de D+ en 1h30', avec le plaisir de ne rien garder contrairement au long et tenter de faire ronfler les cosmic... Par contre les allemands draftent à mort les coquins, ils feraient mieux d’aller au cyclisme sur route... En la jouant réglo, ça m’a valu un bel éclat sur les 5 dernières bornes... Je finis explosé ma 2ème CP de 5 km qui en font en vrai 6 (et 500m de côte en plus, c’est dur ! Bon, ça, c’est pour faire marrer les gars de la CCC...), me confirmant bien que j’ai pas le kit pour faire du long ces temps-ci ! Je boucle en 2h33', 60ème sur un peu plus de 250.

Mon pote finit à l’agonie le long à cause de problèmes gastriques (dernier tour de 15km quasi en marchant), en 10h, au courage histoire de pas abandonner vu le déplacement (alors qu’il avait fait 8h20' y’a 3 ans dans des conditions dantesques (pluie, froid...). Comme quoi, pas toujours facile de faire des prédictions sur le long ! Et côté cracs, que j’ai bien eu le temps d’observer en spectateur, on est passé près d’une victoire française avec T. Humbert, qui se fait reprendre dans le dernier tour par le suisse multi-récidiviste de service. Dommage, dommage, mais grosse course (10 à 15’ de moins que l’année dernière pour eux !)

Comments