Actualités‎ > ‎

LD Cublize.

publié le 18 juin 2012 à 12:54 par Sébastien E.   [ mis à jour : 20 juin 2012 à 02:36 ]
Philippe:

Retour de Cublize hier soir en début de soirée (traversée de Lyon toujours aussi bordélique…)

Vraiment un très joli triathlon parfaitement organisé , joli oui mais difficile , de la famille des LD++

Dans le parc, l’organisation a adopté un placement inédit et les fontanilois sont éclatés (Seb, Lionel, Mickael, ma pomme).

Le temps d’une petite photo et c’est le moment du briefing du CD qui part 15’ avant le LD.

En nat, l’eau est assez fraiche (guère plus de 15°C du coté du départ là ou se jette la rivière…). Quelques centaines de mètres pour se réchauffer, trouver le rythme et se dégager de la masse. Fin du 1er tour , on rattrape des bonnets verts du CD partis 15’ avant donc. Je jette un œil à ma montre (30’), impossible qu’il y ait 1500m… Je sens que je pourrais éventuellement aller un chouilla plus vite, mais je préfère rester souple, soigner la trajectoire et préparer la suite. 1h01 sortie de l’eau. (3.3km ou 3.4km estimé).

Longue remontée de 350m vers le parc à vélo. Transition T1 ou comme d’hab je prends (trop) mon temps…

Et c’est parti pour le vélo. 1er tour en gérant, ne sachant pas du tout ce qui nous attend. C’est plus vallonné qu’à Dijon (moins pentu mais jamais plat), et le prolongateur ne sert quasi pas.

2ème tour …en gérant aussi , je force juste un chouilla sur les 15 derniers kms . 96km au compteur , pour 1400mD+ en 3h42.

Le ciel couvert le matin a fait la place à un joli ciel bleu, et je vais amèrement regretté l’impasse sur la crème solaire (ouille les épaules cette nuit…)…

Bref c’est parti pour la course à pied : j’avais rêvé d’un parcours plat en bordure de lac ; on a droit à un vrai parcours de trail , où je vais constater les effets de mon entrainement cap réduit : difficulté à relancer , à gérer les changements de rythme/pentes… mais bon , je débranche le cerveau, et j’arrive qd même à avancer régulièrement à coup de casquette trempée dans les baignoires disposées sur le parcours et 1 verre de coca à chaque point de ravitaillement. Je croise Seb , puis Mickael , avant de rattraper Lionel , toujours ennuyé par sa jambe en course à pied, et qui termine dans le dur…

Bref, je pulvérise mon plus mauvais temps sur 20km en 1h57.

Au final , 6h48 , 149ème sur 320 partants.

                                                                    ---------------------------------------

Séb:

Toujours dans mon optique principal, l'Ironman de ROTH, je suis parti ce week end au lac des sapins à Cublize pour disputer ce triathlon en guise d'entrainement.

En effet à 3 semaines de l'objectif de l'année, il ne s'agissait pas de faire n'importe quoi et de griller des cartouches inutiles. J'ai réalisé cette épreuve avec beaucoup de retenu et d'attention surtout dans l'alimentation en course.

La partie natation s'est faite sans calcul, les 100 kms de vélo et la course pédestre 20 kms dans une allure proche de l'ironman.

4 SALAMANDRES se retrouvent sur la ligne de départ, philippe, lionel M et mickael B.

9h30: le départ est donné, je me place aux avants postes pour prendre la meilleure trajectoire possible.

Les 3000m font se réaliser en 2 boucles sans sortie à l'australienne. Je suis à mon aise et prend plaisir à nager, je pense à travailler en amplitude et à ne pas trop forcer. Ma 1ère boucle se passe bien et je relance dès le début du 2è tour. Je sors en 53' à ma montre et là je me pose la question "c'est ça bien nager" ou bien la distance est un peu plus longue que prévu nous verrons avec le tps des autres.

Transition assez longue 350m sur des tapis avec tout de même des gravillons qui font bien mal aux pieds.

Je suis maintenant en mode plaisir, je ne dois pas m'occuper des autres même lorsque je verrai passer mon bon vieux lionel dès le début c'est à dire à 8 kms du départ. On s'encourage mutuellement et on se donne rendez vous à l'arrivée dans les 5 prochaines heures. Je profite pour manger toutes les 20' et bien m'hydrater toutes les 10'. Les montées se font en étant à l'aise sans forcer pour bien récupérer et les parties descendantes en mode bien emmener en restant bien fluide dans mon rythme de pédalage.

Le 1er tour de 50 kms s'est fait en 1h41 environ, je suis bien et les jambes continuent à bien répondre malgré la préfatigue de la veille (1h35 de course à pied allure marathon). Le 2è 50 kms va être identique au 1er 1h43 environ, et tout va bien dans mon alimentation. Je mets 3h29 pour les 100 kms de vélo.

2è transition, la chaleur commence à faire son apparition mais je dois courir entre 12 et 13 km/h pas plus vite.

je respecte à la lettre ma ligne de conduite, je m'aperçois que même à cette allure je ramasse les cadavres à chaque kms. Au 8è kms je reviens sur lionel qui marche et qui souffre le martyr sur ce terrain bien accidenté type trail. Toujours dans mon cadre d'exercice je me sens à l'aise, je pense à bien m'hydrater (eau, eau + coca). On m'annonce dans les 60 premiers au fur et à mesure de la course. Lorsque le gagnant termine l'épreuve il me reste un peu plus d'un tour. Je croise Phil et mickael ils ont l'air bien, on s'encourage.

Je termine les 2 boucles de 10 kms en 1h41.

Final 56è/287 à l'arrivée en 6h08 et pas entamé, Satisfaction.

Retour au camping, démontage de la tente et retour à Grenoble vers 20h30.

                                                                    -----------------------------------------
Lionel M.

Toujours autant de plaisir a venir faire le Trisapin. Pas de préssion weekend en famille au camping, objectif s'amuser en nat et vélo et vaille que vaille pour la CP.

4 salamandre au départ, bien sympa. La mise a l'eau fut un peu rude; l'eau était bien fraiche...Je me retrouve avec seb pour attendre le départ. Et go c'est partis pour 3 km, je nage souple et me sent bien , je sort en 55éme position en 58'57, pour l'instant tout va bien.
J'enfourche avec plaisir le vélo, j'avais pas mis de compteur, tout à la sensation du moteur. Parcours idem à l'année passée, bien physique , de la bosse, top !!! mon cintre de tri ma bien servis, je rattrappe Séb vers le 8éme km et on s'encourage . Au final je pose le vélo avec le 48éme temps en 3h17 , mieu de quasi de 20 min par rapport à l'année passée.
Départ course à pied , je suis étonné les jambes vont bien pas de crampes. passée le 6éme km les montées commence à être rude et je me met à marcher, seb me passe , tranquillement. Le parcourt CP à été modifié et il est nettement plus dure... Le deuxiéme tour me fut fatale, gros coup de chaud, je marche, je marche..., je me sent pas bien, c'est la premiére fois en plus de 10 ans de tri que j'ai envie d'abandonner...Je croise Mickael qui m'encourage puis philippe qui me double et m'encourage aussi. Je finis par me remettre a courir sur les 2 dernier km. Au final, mon plus mauvais temps à pied 2h41 (40' de plus que l'année passée. je dégringole donc de la 48éme place à la 174éme place, déchenillé, mais content d'être venu et mettre régalé en nat et vélo. Le cadre est magnifique avis au amateur ..

56éme                  EMERY Sebastien         6h08'08 Nat 55'20 (33éme)            velo 3h31'22(104éme)        CP 1h41'27 (40éme)
149éme                GAUDILLAUT Philippe  6h48'52 Nat 1h05'59 (149éme)       vélo 3h45'39 (184éme)       CP 1h57'17 (121éme )
174éme                MALJOURNAL Lionel    6h58'23 Nat 58'57 (55éme)            vélo 3h17'57 (48éme)         CP 2H41'30 (277éme)
197éme                BOUTIN Mickael          7h11'38 Nat 1h09'56 (203éme)       vélo 3h49'27( 195éme)        CP 2h12'16( 204éme)

                                                                    ---------------------------------------
Mickael.B

Le triathlon du Lac des Sapins, comme Philippe l'a si bien dit, c'est un LD++. C'était ma 9ème participation sur du longue distance (5 Ironman et 4 LD "classique") et celui là a été l'un des plus difficile. Mais que du plaisir, dans un cadre magnifique. J'ai bien nagé, moins de 01H05 pour environ 3400m de natation. Je n'ai pas été gêné, j'ai pu prendre de bonnes trajectoires. Bon les 350m de transition pour rejoindre le parc vélos aïe aïe :-(( les pieds ont dégusté. Bon ont est pas des tafioles non plus!!! ;-)).

Ensuite, bah le vélo c'est bien passé, j'ai roulé à mon rythme. En gérant les difficultés les unes après les autres. 2 belles boucles dans un paysage magnifique. Je termine les 97km en 03H45. Bon les transitions pour le parc vélos (entrée et sortie) pas facile de courir en chaussettes sur des cailloux. Mais bon ont est pas DES ... ??? Bon ça va, y en a qui suivent.

Au départ de la course à pied, je suis pile poil à 05H00 de course. Je me dit que moins de 02H00 pour les 20 bornes, ça va le faire... mouai bon, je gère. Premier 10km en 56mn si je me souviens bien... là pour faire moins de 07H00 au final, j'ai plus beaucoup de marge. Ca va être difficile. Bon faut pas lâcher. Un coup à l'ombre un coup au soleil, pas facile. J'ai du mal à m'hydrater. Je croise Seb, Lionel, Philippe. Et paf le 12ème km m'est fatal!!! Douleurs abdominales, envie de vomir, nausée... bon vous l'avez compris, je suis un peu mal en point. Je me fait doubler par 6/7 triathlètes... bon Mika faut y aller. Je m'accroche au petit peloton devant moi, je parviens même à les doubler et à les distancer. Il reste 8km. Ils sont pas faciles, mais bon faut rentrer à l'écurie ;-). La ligne d'arrivée est proche. La voix du speaker est proche, ouf plus que 200m. Je termine en 07H11mn38s... 01H15 pour le 2ème 10km. La fin de journée a été dure dure pour moi. Heureusement que Nathalie était là pour me ramener. Il a fallu que l'on s'arrête 3 fois sur le trajet, pour je vomisse mes tripes... pouahhh!!!

Voilà mon petit récit de ce magnifique triathlon, ou il m'a manqué quelques sorties longues en CàP après le vélo à l'entraînement.

Un GRAND BRAVO à Seb. Je lui souhaite une belle réussite pour son prochaine objectif de début juillet. BRAVO à toi Lionel. Je suis bien content que tu sois allé au bout de ce tri, toi qui voulais abandonner à moins de 4km de l'arrivée. Et BRAVO Philippe, bonne chance pour l'Altriman.

A bientôt.

Mika (Fier de sa belle trifonction ZEROD)
Ċ
Sébastien E.,
18 juin 2012 à 12:54
Comments