Actualités‎ > ‎

CD de Passy.

publié le 29 août 2011 à 10:26 par Sébastien E.   [ mis à jour : 29 août 2011 à 11:05 ]
CR Erwan:

Cet après-midi c'était triathlon de Passy. Certes loin des exploits (grand bravo, juste monstrueux) des CCCistes et 24h du Mans, mais à ma petite échelle c'était déjà pas mal. Je me rends donc à Passy avec la petite famille Emery, un grand merci pour le déplacement, les conseils et les réponses aux 12000 questions que j'ai posé!

Temps parfait, un peu de vent, grand soleil.
Température de l'eau: 23°C, combis autorisée, sauvé. Départ de la plage, ça court un peu, seulement quelques secondes de machine à laver avant de s'éclaircir. Aller-retour en gros entre un bout et l'autre du lac (enfin trapèze pour faire mieux). Pas trop désagréable la natation, même si je pars dans l'inconnu totale, jamais nager plus de 200 ou 300m en eau libre, jamais fait de tri, première avec la combi, jamais de nage en peloton,.... C'est plein de questions que je fais l'aller, alors que je fais tout le retour à-côté d'un concurrent. Difficulté suplémentaire, je suis myope comme une taupe, mais avec les nageurs devant et le lac bien tout plat et dégagé, pas trop de problèmes d'orientation, juste une soif tenace malgré les quelques micro-tasses.
En approchant des cents derniers mètres, je plane totalement, c'est la fête absolue dans ma tête, un grand sourire niais, un peu plus et je pleurais. Il y a un peu plus d'un an je ne savais pas faire 25m en brasse. Je profite un maximum de ces quelques secondes, parce que des triathlons j'en referais, mais des premières fois c'est plus compliqué :D. Coup d'oeil au chrono en foulant la plage: 28min.
Je me presse pas trop pour sortir donc, transition nickel (vive le lubrifiant pour combi, elle s'est enlevée super facilement malgré mes poils récalcitrants). J'enfile direct les chaussettes et les chaussures de vélo, et hop en route Simone.

La première partie est une grande ligne droite (revêtement pas terrible), puis un léger faux plat montant sur 5km avant d'attaquer 2,5km d'ascension assez sévère (pour moi). Jusqu'à la montée je suis assez bien, la montée c'est dur dur, mais je double quelques gars qui zigzaguent pour monter, alors ça me rebooste!
La descente je reperds du temps (je fais une Schleck et en plus je coupe pas la ligne blanche, la peur de l'arbitre). C'est repartie pour du plat et du faux-plat, je récupère quelques échappés de la descente. Je commence par contre à ressentir un début de point de côté... Jamais arrivé en vélo ça!!! Je surveille ça, mais ça bouge pas d'un poil. Les jambes du tonnerre. Sinon même si j'ai super dilué mon Isostar, ça passe pas du tout. Bref on repart pour un second tour, dans la montée je remonte tout un peloton (qui coupera la descente par la suite bien sûr). Je m'étire au maximum sur le plat, je me relève même 3 ou 4kms trop tôt, mais bon ça facilitera le départ à pied. Toujours ma petite gêne à la respiration, et le coeur au bord des lèvres.

Tranistion OK, départ à pieds aucun mal aux jambes, d'ailleurs je ferais toute la partie course sans taper dans les jambes. Par contre les petits relents d'orange, et le semi point de côté, ça freine un peu. Je remonte quand même un peu, le parcours est cool (tour du lac, dont 2km super, ombragés en forêt, plat mais plein de virages).

Arrivée après une dernière accélération dans le dernier kilo pour rattraper et semer un petit groupe de 5, y a pas à dire je reprendrais plus jamais de boisson orange!
Après 3 mois sans CàP, 3 petites semaines de reprise, pas une séance de fractio, je suis plutôt satisfait, 40'40" mais le parcours faisait moins de 10km.
Au final, 2h30'17" et 148/254, que du bonheur!

Conclusion
:
une super course pour moi, natation rêvée, pas trop de conneries aux transitions grâce aux conseils de Seb, que du plaisir sur le vélo et facile sur la partie course.
Les bémols: CàP limitée par les maux de ventre et envie de vomir de l'Isostar, et ma gêne respiratoire qui s'avère être une grosse contracture du dos. Et puis j'aurais dû envoyer plus en vélo, j'avais vraiment peur d'arriver dans le dur pour la course vu mon manque d'entrainement. C'est le métier qui rentre.

Cool j'ai encore des progrès immédiats à faire (sans efforts je veux dire), pour le reste y a pas mal de marge je pense!

Gros bémol de la journée, mister Seb blessé à fait la partie pédestre sur une jambe, c'est vraiment dommage pour lui, encore une fois merci de m'avoir emmené et rendu un peu moins ignorant sur le tri.

Si vous avez tout lu, je vous soupçonne fortement de n'avoir vraiment rien de mieux à faire....

Merci à tous et récup du dos pour Aix j'espère

Erwan (mode euphorique actif)

                                                                    ------------------------------------------------
CR Séb:


C'est à mon tour de résumé mon AM.
Parti en famille ainsi qu'Erwan pour un moment de plaisir.
Malheureusement, le final ne fût élogieux en ce qui me concerne, je suis blessé au mollet. je sors de l'écho et j'ai un léger décollement au niveau du muscle du mollet.

Tout a commencé le vendredi lors d'une séance de sport à la caserne, une douleur a été ressentie en fin de séance.
Préparation classique pour le CD de PASSY sur un site magnifique avec un soleil radieux accompagné d'un peu de vent.
Départ donné à 14h45, je me sens oppprimé dans ma combinaison, un mois 1/2 sans la porter. Que cela fût dur? Pas de véritables sensations dans l'eau, pas de rythme de bras, enfin je subis.
Finalement, mon résultat n'est pas si mauvais que cela, 22'54 à la sortie de l'eau dans les 30 premiers.

Transition assez bonne et c'est parti pour la partie vélo, 2 boucles avec une montée assez dure de 2.5 kms. Dès le début, toujours pas de sensations , pas de jambes. Je me dis que ça va être dur, dans les bosses scotcher j'arrive tout de mm à relancer dans les descentes et à revenir un peu. Je termine les 37km500 en 1h10'. Place à la course à pied avec à l'idée que ma douleur peut surgir. Pas manquer, 100m et je ressens une vive douleur au mollet, 2 solutions, finir la course au ralenti ou bien abandonner. Retirer moi l'idée de l'abandon et c'est parti pour 10kms avec une jambe sur le talon et l'autre normal. Pas belle figure n'est ce pas je déroule comme lors d'un léger footing et j'arrive à compenser sans trop de douleurs. je boucle les 2 tours en 41'19. Je retiendrai le fait que sans vitesse on a le tps d'apprécier l'environnement, de se laisser doubler.......Classement final 43è/260 en 2h15'. j'aurai pu terminer dans les 15 ou 20 premiers, dommage.

Laissons la place au soin, kiné....pas de tri à Aiguebelette, ni à Aix je pense à voir qd mm en fction de l'évolution. Si je ne cours pas est ce que quelqu'un est preneur de mon inscription? Ou bien j'annulerai auprès de l'organisation avec un justificatif.

Comments