Actualités‎ > ‎

Les salamandres au Mont Blanc et Ardèche.

publié le 25 août 2015 à 07:31 par Sébastien E.   [ mis à jour : 25 août 2015 à 09:24 ]
Ce week end plusieurs courses étaient au programme des salamandres, à l'Est pour le M et L du Mont Blanc, S de Lausanne et à l'Ouest dans l'Ardèche pour le L des Gorges.

Que de bons résultats avec un podium master pour Isabelle sur le L des Gorges.

Erwan termine 37ème en 5h51 sur le L du Mont Blanc
Résultats: ICI

Philippe se classe 116ème en 3h14 sur le M du Mont Blanc
Résultats: ICI


En ce qui concerne les Gorges de l'ardèche, c'est Rémy qui récupère la brouette du jour, il termine à la 48ème place suivi par Nico S à la
151ème place, Isabelle (1ère V1) à la 179ème place, Pierre M à la 257ème place et J Marie à la 288ème place
Résultats: ICI


Quant au petit Suisse de Benjamin il nous représente hors de nos frontières sur un S à Lausanne. Il termine à la 15ème place sur 550.

 
   
 
   
                                           












Erwan:

ce week-end avait lieu mon gros objectif de l'année: l'Half iron mont-blanc (ou triathlon longue distance de Passy).
Je dors sur place la veille, départ à 9h15. La chaussée est mouillée, il pluviote, tout le monde commence à psychoter dans le parc à vélo. Le matin, j'ai gonflé mes pneus seulement à 6 bars, en me remémorant une phrase du boss (je suis pas sur que ce soit mot pour mot): "y a que des triathlètes pour être assez c... pour gonfler au taquet quand il pleut". Merci boss, tous les autres avaient gonflés à bloc et sont descendus sur les freins.
Bref j'anticipe un peu.


Départ natation tout bien, je me fous derrière Colin Arros pour les premiers mètres histoire de pas prendre de coups, je prends mon rythme beaucoup plus lent après. Pas une baffe de prise, orientation tout à fait correcte, je sors en 33', à environ 8' du premier mais seulement 5' des favoris. Pas forcer un poil, plutôt bien glissé, et y encore plein plein de vélos dans le parc. L'année dernière j'avais pris plus de 10' sur seulement 1500m.
Transition un peu compliquée avec de l'herbe coupée trempée qui vient se mettre partout, dans les chaussettes, le dérailleur, ...
J'en profite pour remercier Rémy, Seb et Rico notamment pour les petits conseils à la piscine, ça a l'air de rien mais j'essaye d'écouter et d'appliquer à chaque fois. Et ça commence à payer.


Vélo enfourché, 1,5 km de plat juste pour gober un gel et boire, et paf dans le pentu. Coup de cul de 1,5km, redescente, et hop on repart pour 6km de montée entre 7 et 10%. Je remonte quelques places. Première vraie descente un peu technique, ça tient nickel alors je décide de faire des descentes "agressives". Je reprends une dizaine de coureurs à 30 à l'heure, petit coup d'oeil au compteur je suis à 60... Y a bon.
Pas de répit, dès que ça descend plus, c'est que ça remonte. Grosse montée sur Cordon, y a des bons passages raides, la fin est un peu plus roulantes avec des enchaînements mini-descente/remontée à ne plus savoir quoi mettre comme braquet. je me sens bien, et dès que quelqu'un me reprends je recreuse à fond dans la descente. Point négatif, j'ai une douleur sur le côté droit du ventre, surtout en montée, l'impression d'avoir une grosse bulle un peu en-dessous de la cote...
Fin de la première partie vélo après un faux plat vers Saint-Gervais, la longue descente rapide sur Passy. On rejoint alors le parcours du CD, avec un bon coup de cul de 1,5km entre 10 et 15%, puis le début de la montée vers le plateau d'Assy où c'est quand même bien raidasse. En bas de la montée on m'annonce 32ème, je remonte quelques positions (3), en gérant la montée finale vers Plaine-Joux plutôt en cadence/souplesse. Je bombarde la descente bien technique (mais sèche) et remonte encore 2-3 places. En bas, un aller-retour tout plat sur 8km, pas trop ma tasse de thé, j'essaye de pas trop me faire enrhumer par les grosses cuisses qui reviennent de l'arrière mais en essayant de garder des forces. 3h26 de vélo pour 85km et un peu plus de 2000m de déniv avec beaucoup de pourcentage (en fait, y a aucun moment roulant sauf le plat final), 2' de plus qu'Alexandra Louison, je suis happy :D.


Je pose le vélo, transition très rapide et je pars à pieds. Encore mieux qu'à l'entrainement, les jambes sont nickels! Les 7 premiers kilos entre 4'10 et 4'20 selon le terrain. Malheureusement, je suis encore rattrapé par des soucis de diaphragme, je m'y attendais avec la douleur présente depuis 4h. Je décide de m'arrêter 2' au 8ème kilomètre, ça va pas trop mal après, c'est parti pour 3km de trail avec un bon 100mD+, ça fait mal à ce moment là de la course.
Sur le plat de retour, je suis bridé par ma respiration à un rythme d'endurance, mais j'arrive à peu prêt à gérer (5'/kilo).
A 4 bornes de l'arrivée, je suis pris de spasmes façon nausées mais sans rien, je continue en trottinant pour finir, avec de nombreux arrêts. A la fin, j'ai hyper mal aux jambes, froid, soif, du mal à respirer, mais j'arrive à atteindre la ligne. 1h48' pour 20km avec 120 mD+, je visais 20' de moins mais après tout c'est quand même pas si mal.


Au final, 37ème place en 5h51, à 1h10 du vainqueur Victor Debil-Caux, pour donner un ordre d'idée de la déconfiture la troisième féminine qui me dépasse à 4 bornes de l'arrivée me met 10' dans la vue!
Et puis j'aurais peut-être quand même explosé même sans mes soucis.


Bref après cette grande tartine, je suis quand même hyper satisfait de mon entrainement avec beaucoup de D+ à toutes les sauces en vélo et toutes mes descentes à fond à l'entrainement m'ont transformé de flippé du slip (ou de la trifonction) à descendeur plutôt correct qui prend énormément de plaisir en descente. Et les premiers kilos à pied, comme à l'entrainement, preuve que les jambes étaient bien préparés. une erreur tactique quand même, je me suis toujours entraîné avec un petit bidon pour boire très régulièrement une petite zipette afin de ne pas "surcharger" mon estomac très capricieux, je voulais faire la même chose mais impossible de trouver de l'eau avant la course... Alors je suis parti sans mon bidon. Erreur que je ne referais pas, parce que OUI, je vais en refaire! Passage chez le toubib, cette fois-ci les symptômes se sont bien passés les uns après les autres alors je vais pouvoir lui faire une chronologie détaillée des événements.


Jusqu'au blocage et surtout jusqu'aux nausées, j'ai pris du plaisir sur tous les segments (même la nat!!!!), avoir le top 20 en ligne de mire était aussi vraiment grisant. Après un retour sur court en début de saison prochaine, je me retenterais peut-être ce format si j'arrive à régler mes soucis, histoire de vraiment concrétiser par une perf.


Je conseille vraiment ce triathlon à ceux qui aiment le dénivelé, toute proportion gardé ça fait un mini LD de l'Alpe, mais avec la course à pied en vallée, et l'orga est hyper cool.
                                                                    -------------------------------

Philippe:

Le L m’aurait bien tenté , mais en plein prépa Millau ,avec un volume vélo très réduit et l’obligation de recourir à J+2 pour caser les heures de cap prévues cette semaine , j’ai préféré la sagesse en m’alignant sur le CD (M), (couplé avec le CD de l’Alpe d’Huez pour un challenge Montagne)

Il fait chaud ce samedi après-midi au bord du lac de Passy , toujours aussi idéalement placé face au Mont Blanc.

J’ai bien profité de la piscine cet été , donc la natation se passe bien ; a 350 , ca ne bastonne pas trop et je sors en 27’ de l’eau, dans les temps prévus et fin de 1er tiers.

Transition pas trop mauvaise et c’est parti pour 46 bornes de vélo , 900mD+ et notamment la montée sur Plaine Joux. Après une dizaine de kms de chauffe, nous voilà dans les pentes.

Je ne me fais pas trop doubler pour une fois. Je croise quelques connaissances du tri-salève . Passage au dernier ravito (je l’ignore à ce moment là) à 4kms du sommet … Je termine ma gourde avant de me lancer dans les descente assez tortueuse.

Résultat : pas de flotte pendant 40’ sous le cagnard (erreur de débutant…) . Je boucle le vélo en 1h57 : moyen comme chrono , mais visiblement, y’en a que 120 devant moi en vélo.

Transition éclair en 40’ …J’avale 2 verres d’eau à la sortie du parc, et, bonnes jambes , pars comme un voleur à 15km/h…. Crucifié par une crampe au quadri au bout de 2 bornes , je dois m’arrêter, masser , étirer, je me traine jusqu’à la fin du 1er tour… 2nd tour un peu mieux, mais train de sénateur (cardio à 115 pulses) pour éviter le retour de crampes… 47’30 sur le 10km … bof !

Je boucle l’affaire en 3h14 , très homogène pour une fois sur les 3 disciplines, 116 sur 350 , 7ème V3 sur 24 …sans les crampes je rentrais dans les 100 … la prochaine fois, je m’arrêterai 20 sec pour remplir mon bidon à vélo J

A priori on était 2 Fonta : bravo à Bruno qui récupère une mini-brouette

                                                                                    --------------------------
UI
Isabelle:

Pour ma part, je me suis inscrite à ce L en prépa de Millau, histoire de travailler l’endurance. Après une rencontre malencontreuse avec un c….. de border collie lors d’une séance de CAP au fin fond de la haute-loire il y a 15 jours et deux jolie marque de crocs dans le mollet, nous voilà au départ de ce beau triathlon.

Petit stress au lever car il a plu dans les Cévennes où nous logeons à 60km du départ mais heureusement rien à St Martin où les vélos sont justes humides de rosée. Préparation sans stress avec les autres Salamandres, Nico, Jean-Marie et Pierre toujours à la bourre !

Natation baffes et cailloux mais sans rencontrer le fameux îlot que l’on va pouvoir débaptiser (cette année, ils avaient mis un canoé pour le signaler quand même !), temps pas terrible mais pas nagé pendant 3 semaines donc…

T1 pas trop mal avec une petite crampe à la cuisse à essayer d’enlever la combine debout car le parc est vraiment rikiki et s’assoir c’est prendre le risque de se faire écraser. Petit coucou à Jean-Marie qui arrive quand je repars.

Vélo magnifique en surveillant tout de même la pluie qui finit par tomber un peu sur la fin du plateau des gorges et reste localisée là-bas donc retour sans stress sur St Martin. Jean-marie m’a doublé au bout d’une dizaine de km et je surveille si Pierre ne revient pas. Sympa de croiser tout le monde sur les hauteurs des gorges même si Nico le barbu est difficile à reconnaître !

T2 que je pensais rapide car je prends le parti de ne pas mettre de chaussettes dans mes chaussures ultra light

Et c’est parti pour ce que je préfère… la course à pieds où je prends mon pied à remonter quelques-uns de la centaine de triathlètes qui m’ont doublée à vélo !!! Le parcours est complètement fou avec le pont de kayaks sur l’Ardèche, la remontée sur Aiguèze type Bastille, des vires-vires dans le village pavé, montée dans les vignes, redescente sur ST Martin, remontée AR avant de traverser l’Ardèche sur le pont et de nouveau une belle montée/descente pour finir la boucle….qu’il faut faire 2 fois ! Le pied …et quelques ampoules. Je double Jean-Marie, aperçois Rémy qui arrive et croise à la fin Nico sur son final ! Le tout sous les encouragements forcenés et appréciés de la famille Schiff, merci !

En résumé, objectif atteint : faire du long sans se blesser en étant bien tout le temps, pas de pb d’estomac pour la première fois (est-ce parce que je suis coooool maintenant ? Merci Sebastien B. !!?). Le plus : faire une course avec mon chéri même si je ne l’ai pas beaucoup vu pendant!!! Le plus plus : podium 1ere Master femme puisque parmi les 5 premières au scratch, il y avait 2 masters et que sur ce triathlon, ils ne doublent pas les récompenses (contrairement à Doussard). Je repars donc avec un magnum de pinard, des antirides Melvita (ben oui c’est pour les masters !!!) et un home trainer de chez intersport (où l’on fixe le velo dessus) d’une valeur de 100€ et que je vais revendre moitié prix sur le Bon coin (si vous connaissez qq’un intéressé ????). Et là, tant pis pour Coco mais vive les inégalités Homme-Femme : le premier Master homme repartait avec un Kayak…. Pratique à ramener à la maison et indispensable à tout triathlète qui se respecte !

                                                                            ----------------------------

Nico S:

triathlon de fin de 3 semaines de vacances , post saucisson, pâté, pinard....bref ...préparation au domaine de Chaussy en Ardèche la semaine passée ( bien sympa pour un stage club) : bref le dentiste est prêt en Natation et Vtt (le vélo route ça le fera), et 3 sorties d’1h en cap en 3 semaines sur du plat...advienne que pourra :

Samedi petit échauffement avec J Marie en vélo, on retire les dossards et on place les vélos dans le parc (et oui, en Ardèche ça rigole pas, obligation de déposer les bike la veille).
Dimanche : temps idéal, 20°, soleil au début , on se retrouve 5 Salamandres dans le parc, bien sympa, le couple infernal, J-Marie , Pierrot et moi.

Départ 7h30 : 338 partant :
- Natation 1900 m : eau à 23°, combis autorisées (de justesse, ouf !) : 1 ière fois pour moi dans une rivière : très sympa mais parcours un peu tortueux du fait qu’ils ont balisé avec des bouées noires, jaunes et rouges (pour indiquer les parties peu profondes et l’aller retour)...bref il faut presque avoir fait bac + 6 pour s’y repérer..et le temps de calculer la tangeante à la bouée noire et le carré de l’hypoténus de la bouée jaune pour éviter les rochers et” l’ilot de la Presidente”...bing un coup de pied dans la gueule et une droite dans la nuque !.....bon c’est un peu exagéré mais à peine...bonne glisse...bien content sortie en 38’ ....je rentre au parc et voit Rémy partir en vélo (cette fois il a triché il a coupé les manches de sa combi..trop facile à enlever ...il part sans moi....je ne le reverrai plus jamais !

- Vélo 77 km : 1 boucle dans le Gard (+ beau département de France) + un aller retour dans les gorges de l’ardèche : 1000m D+ : + de la 1/2 du parcours est fermé à la circulation, ça s’est quand même génial , que de la bosse avec plein de changement de rythme et de plateaux-pignons, bref je me suis bien régalé : 2h34’ ( à 11’ de Rémy sur cette distance, je prend !) : les nuages se font de + en + menaçant , ouf on aura pas eu la pluie sur la partie vélo !

-CAP 18.5 km (en 2 boucles) et 360m D+ au total : ils sont fous ces Ardéchois ! ça ressemble plutôt à du trail pour moi ! pas du tout préparé à ce parcours de malade ! rien de plat ! ou çà monte ou ça descend ! ils ont même fabriqué un pont en bois sur des canoës pour traverser la rivière où il est interdit de doubler (ça tombe bien , j’avais pas l’intention...moi ça m’aurait arrangé sur tout le parcours cette règle !!!)...une crampe tenace au km 7 me fait m’arrêter/marcher 5 ‘ et puis disparaitra ....un rythme de sénateur ( 10.5 km /h de moyenne je crois !) ....je finis le dernier 1/4 d’heure à papoter avec un basque super sympa , on a le même rythme, impeccable.....je surveille quand même Isa , on sait jamais !!!

Au final, bien régalé quand même : 5h05’ , 151 ième...mais bien content car “qu’à” 29 ‘ du Président, ce qui sur cette distance et connaissant le gaillard, me satisfait pleinement... et la pluie commence à tomber...ouf !
Bravo particulier à Isa, tu m’a vraiment impressionné, chapeau ! ton souffle n’est plus loin derrière.....

Merci à ma ptite famille pour les encouragements...sans elle le 2 ième tour cap aurait été très difficile pour moi !
                                                                -------------------------------
Benj:

Natation pas trop mal, je trouve un bon rythme des le debut et la transition est assez reussie malgre une cheville recalcitrante qui bloque la combi.
Ensuite gros orage pendant la course du coup apprehension de retomber (chute en Juillet) dans un virage du coup en flippe tout du long dommage car je perds pas mal de temps.
T2 assez rapide et course a pied pas trop mal vu le peux d'entrainement du moment.
Au final 10e de ma vague et 15e au scratch mais les conditions n'etaient pas les memes pour ceux qui partaient 20' après!
Visite du musee olympique (a faire sur Lausanne) et glace sur le port de plaisance pour la recup!



                                                                                                
Comments