Actualités‎ > ‎

Le club en force à Roybon

publié le 3 mai 2010 à 02:06 par Stéphane G.   [ mis à jour : 3 mai 2010 à 07:38 ]
1. 53ème : LIONEL G. en 01h11'55''
2. 54ème : ERIC G. en 01h11'56''
3. 73ème : NICOLAS M. en 01h14'09''
4. 77ème : JEREMY G. en 01h14'35''
5. 89ème : JEROME B. en 01h16'16''
6. 110ème : LAURENT M. en 01h18'16''
7. 118ème : PHILIPPE G. en 01h19'08''
8. 139ème : FRANCK Z. en 01h21'19''
9. 178ème : LIONNEL M. en 01h27'21''







Que dire ? Les résultats parlent d’eux même, 9 représentants sur 237 partants, le « dernier » n’est que 178ème et c’est son premier tri, bravo ! 5 novices ou quasi au départ et tous à l’arrivée bien placés. Les deux anciens indiquent la direction en étant séparés que de 1 seconde à l’arrivée, je m’en veux d’avoir raté le sprint final.

Bravo à tous, sans certains cadres, le club va ramener une  brouette de points, trop fort les gars !
Je crois que cette édition marquera un tournant dans la vie de notre association, j’en suis ravi.
 
Rémy


Eau glaciale, vase et la moitié du temps à faire des nages non-homologués ! Le froid m’a surtout gêné pour la transition nat-vélo, beaucoup de temps perdu pour enlever la combi les mains ne répondent pas présentes.
Malgré tout les seuls sensations convenables je les ai eu en natation. Pas de sensations en vélo et très peu en course à pied !! Parcours CAP pas vraiment « roulant », mais malgré tout  s’il fallait recommencer demain je signerai !
Ce sprint m’a donné envie de mettre beaucoup, beaucoup, plus l’accent sur l’entrainement vélo au détriment de la nat.
Bonne petite équipe de winner au départ et bonne bière a l’arrivée.
Rebelote la semaine prochaine à valence.

Laurent


Départ dans l'eau 10m derrière la ligne, ensuite impossible de trouver un rythme, du monde à doubler et beaucoup de mal à respirer. Un peu de brasse, un peu de crawl. A la deuxième bouée je retrouve Rico:
-Ca va?
-Non
-Pareil

Et j'me décide à me décaler de la foule pour trouver un rythme plus régulier sur les 300 derniers mètres.
Sortie de l'eau OK, et transition foireuse pour enlever la combi, mettre les chaussures... Je pense que Eric, Nico, Jérôme, et Laurent me doublent à ce moment.
Ensuite bon rythme sur le vélo pour se réchauffer, Philippe me double au bout de 5km, je le tiens des yeux pendant les 3/4 de la course avant de le voir disparaitre définitivement dans la dernière partie.
Transition avec la course un peu mieux, mais les doigts de pieds sont un peu gelés. Dur de trouver le rythme dans l'enchainement gravier, herbe, monté, descente, gadoue, seul une petite portion de bitume me permet de reprendre mes esprits.
Et puis c'est l'arrivée, ouf, je retrouve tous mes amis. On partage à peu près tous la même impression.
Bien content pour ce 2ème tri. C'est super d'être plusieurs à se soutenir et pour partager ensuite. Franchement ce matin à 10h j'me d'mandais c'que j'foutais là et me jurais de ne plus jamais m'inscrire en avance à une course, mais bon je sais que j'recommencerai très bientôt. La semaine prochaine au cross de Quaix par exemple!

Franck


Un départ prudent dans la mare à canard, l'eau est froide et boueuse , pleins de monde je croise Franck, "ca boum ?, ben non...", sortie de l'eau après avoir bu de bonnes tasses.
Changement de tenue tranquillou de chez tranquillou (chaussette, tee shirt,..), Jérôme doit me poser 30" dans la transition avec ses chaussures magiques.
Sortie du parc juste derrière Nico, difficile de se réchauffer. Ouf un faux plat montant, je retrouve quelques fontanilois, un petit mot et paf je me vomis dessus, la grande classe, cela pendouille au niveau du nez, beurk... Bon ben il faut continuer.
Petite récup dans la descente où j'ai bien cru que notre arbitre allait me "cartoner" pour une position trop à gauche.
Dernière bosse sur la plaque en rythme et retour au parc. Je vois Lionel et Jérémy qui partent à pied avec une bonne avance. un peu froid sur le départ cap avec un départ trop prudent (peur de vomir sur les spectateurs ?) où je viens mourir sur la ligne juste derrière Lionel...
A part une natation de merde, globalement satisfait après une très grosse semaine de vélo et de cap.
Le prochain à l'Alpe d'Huez ?

Rico qui pue la vase et qui ne pourra échapper à la douche ce soir !!!


Natation catastrophique, impression atténuée par le fait qu'à priori beaucoup n'ont pas pris leur pied dans l'eau aujourd'hui : incapable de poser ma nage et d'enchainer 25m en crawl, d'où une nat décousue et peu orthodoxe, quelques tasses (l'eau était dégueu...). Je sors de l'eau dégouté d'un tel gachis en rapport avec le temps passé à la piscine depuis septembre... D'ailleurs je propose que dorénavant on fasse les scéances de nat en conditions Roybon (20 par ligne + eau fraiche) :-)
Bref, je sors de l'eau le moral dans les chaussettes, mais quand il faut y aller, faut y aller ; vélo correct sans plus (je paie le manque de rythme de mon entrainement vélo plutot axé long) et cap avec de bonne sensations.
Au final, je ne regrette pas la sortie, je croyais être pret pour assurer le minimum syndical à Embrun... Sans Roybon, j'allais au casse pipe :-).
Bon, y faisait quand même pas un temps à sortir les vieux aujourd'hui : la preuve on était à peine 10 V2 !!!

Philippe

J'étais venu à Roybon pour voir et découvrir, quel bonheur de nager dans une mare à cochon, quelle joie de pédaler encore tout mouillé avec le vent dans les descentes qui te dresse tous les poils sur le corps et que dire de l'extase de la cap quand les chevilles toutes gelées n'arrivent pas à dérouler.
C'est vraiment un sport de con... Je devrais bien me plaire, vivement l'Alpe d'Huez !

Lionnel

Le meilleurs moment d'hier ? la douche chaude une fois rentré à la maison... Et oui, j'aurais dû me faire opérer comme El President pour louper cette édition humide et froide... Mais bon, ça fait un entraînement de plus... En tous cas, je pensais être pas trop mal hier matin, mais au cours de la course, je me rends compte que c'est un jour sans.
La natation dans une eau soit disant à 15°C, mais bien plus froide que l'eau de la mer à Saint Raphaël à 14°C de la semaine dernière, aura été pour moi un véritable supplice... Tout d'abord, le départ donné alors que je ne m'y attendais pas... Une eau limpide dans laquelle tu ne vois même pas tes bras et surtout le froid qui m'empêche de respirer tous les 3 temps tellement je suis en asphyxie... Le retour fut pas mal non plus, car au bout d'un moment je me retrouve à 5m de la berge tellement j'avais dérivé...
Ensuite transition assez rapide et départ un peu difficile sur le vélo, j'ai froid et je n'arrive pas à m'alimenter... J'essaie de boire à 3 reprises, mais pas possible d'avaler... Le parcours et pourtant bien roulant, mais les jambes ont du mal à suivre...
Côté cap, je pars avec les doigts de pieds congelés, l'impression d'avoir les plaques de glace à la place des semelles et surtout l'estomac qui fait des vagues et des glouglous... Ce n'est que dans le second tour que je retrouve mes esprits et que je peux accélérer. Je me dis que finalement que je suis peut être plus taillé pour du long... Vivement l'Alpe d'Huez pour me tester... En espérant que l'édition Roybonnaise de l'année prochaine sera plus ensoleillée...

Jérôme
Comments