Actualités‎ > ‎

LD de Dijon, une étape de plus pour Philippe

publié le 6 juil. 2010 à 07:59 par Stéphane G.   [ mis à jour : 6 juil. 2010 à 08:03 ]
Premier LD ce week-end à Dijon, ma région d'origine, occasion pour une partie  de la famille de venir en supporters. Température caniculaire samedi pour le sprint (35°c), plus clémente le dimanche (29°c, avec les nuages présents par moment).
 
650 partants : 80 élites, les groupes d'âges et les opens. Le LD étant support au Championnat de France de la distance.
 
Natation : 2 boucles de 1500m dans le lac Kir avec sortie à l'australienne. Le départ en 4 vagues (Elite, Groupe d'Age, Féminines Open, Masculin Open)  est appréciable. Je pars en 1ère ligne de la vague Open (conseil de Romu) bord extérieur. La 1ère boucle est un vrai plaisir, je me fais très peu doubler et devant on rattrappe à peine les lachés de vagues précédentes. Fin de 1ère boucle (26'), j'ai du mal à digérer la sortie à l'australienne et peine à reprendre le bon rythme d'autant plus qu'on ratrappe du monde et que ça bouchonne. Mais bon, ça repart... 2000m... 2500m (jamais nagé aussi longtemps, je me dis que ça sent bon pour Embrun). La 2ème boucle est un poil plus longue vu que la sortie de l'eau se fait juste sous le parc à vélo. A 3m du bord, je n'ai toujours pas pied... Ca y est je sens le fond... et là, je suis pris d'une méga-crampe dans le mollet, impossible d'avancer... Les signaleurs me tirent en dehors de l'eau. Je reste 1' allongé le temps de "décramper"... Gros coup d'arrêt pendant lequel je me fais un vieux film (l'aventure du LD va s'arrêter là ???). Enfin je repars en marchant, puis j'arrive à retrottiner... La crampe revient dans le parc au moment d'enlever la combi, le vélo se casse la gueule, puis le casque... Bref, une transition castastrophique !!!    
 
Vélo : Enfin c'est parti pour la 1ère des 2 boucles de 40km... Sauf qu'au bout de 2km, mon dossard se détache de la ceinture (putain d'épingle à nourrice), coup de bol je le sens tomber par terre... demi-tour... Je me demande ce qui va encore m'arriver ??? La 1ère bosse arrive vite, assez raide au début, puis la pente s'atténue. Km 10 on attaque la descente, je ne suis pas kamikaze, et ça double de tous les cotés. Long morceau de piste cyclable où ça envoie un peu. Puis la seconde bosse, plus difficile, avec, dans la seconde partie, 500m à 15%. Les spectateurs sadiques se sont bien évidemment amassés à cet endroit... La seconde descente est longue, à peu près roulante, avec néammoins quelques virages dangereux bien indiqués, le revêtement est pourri... Fin de la 1ère boucle avec 3 bornes à fond le long du lac (vent dans le dos et compteur à 40km/h). La seconde boucle est plus dure évidemment, mais j'ai géré dans la 1ère donc je limite la casse. Le mur à 17% est difficile pour tout le monde et je m'apercois que certains sont bien plus cramés que moi. Je fais gaffe depuis le début à bien boire : 3 bidons descendus en 3h, donc 1 d'Hydrixyr, 1 de boisson énergétique des ravitos et 1 d'eau, pour seulement 2 gels, le 2ème s'étant fait la malle lors de la fin de la 1ère boucle... Fin de la boucle... La transition, certes plus facile, se passe beaucoup mieux cette fois. Le temps de sauter dans les baskets, attrapper une casquette, ainsi qu'une bouteille d'eau que j'ai prévu pour m'arroser pendant la cap.
 
Cap : Au moment où j'attaque, le premier vient d'arriver. Vu la chaleur, je me suis donné comme objectif de tenir les 5'/km le plus longtemps possible. Les 10 premiers  kilos se passent de facon impeccable, c'est pas facile, il fait chaud et ca tire dans les jambes mais j'ai l'impression d'avancer... Sur les 10 derniers kilos ce sera un peu pénible et il me tarde de franchir la ligne d'arrivée. J'essaie un gel mais je sens bien que la limite est davantage musculaire qu'énergetique. Mentalement je n'ai pas envie d'aller chercher plus loin tout satisfait que je suis d'être là... Dernier kilo, le meilleur, le bonheur... Je passe la ligne en 5h39' (objectif 6h), 319 à l'arrivée sur 650 partants...
 
En natation, je m'étais fixé 1h comme objectif, je suis en dessous : 56' chrono officiel (arrêt crampe inclus) et ce fut un vrai plaisir (les sorties combi en lac hyper payantes pour trouver le bon rythme, dompter la combi, etc...). En vélo, c'était la plus grosse inconnue, j'avais misé sur un 3h15', peut être un peu conservateur et je termine en 2h56'. Coté course à pied, je misais sur 1h40', je perds 2' mais finalement ça n'est pas grand chose, on peut perdre beaucoup plus en cap. Globalement d'ailleurs c'est sur la cap que j'ai senti la plus grosse différence entre CD et LD : y'a vraiment une marche !
 
Voilà, c'était la dernière étape avant mon "Hawaï à moi", le 15 août, du coté d'Embrun !
 
Comments