Actualités‎ > ‎

Coupe de France des clubs: 2 Equipes.

publié le 8 oct. 2014 à 08:59 par Sébastien E.   [ mis à jour : 8 oct. 2014 à 09:34 ]
De retour de notre périple vendéen, voici les résultats de nos courses.

Une 31è place pour l'équipe féminine sur 61 et 55è place pour l'équipe masculine sur 74 engagés.

Résultats: ICI

Week end très agréable en famille du triathlon, direction la Vendée pour 18h de route aller/retour.
2 équipes du Fontanil qualifiées lors du Triathlon sprint de Montélimar, 1 équipe fille composée de Corinne, Sabine, Isabelle et Pauline, 1 équipe garçon composée de Romuald, Eric, Rémy B, Sébastien et Benjamin.
Le départ s’est fait vendredi matin à 11h devant le collège de Corinne, 9 dans le mini bus avec une remorque fermée et s’est parti pour 9h de trajet en comptant les arrêts. L’ambiance est très bonne tout le monde est prêt à en découdre pour afficher le meilleur résultat au club au niveau national.
Arrivés à 20h au camping “le bel air”, nous prenons possession des lieux et direction le restaurant de la commune pour terminer cette journée bien remplie.

Le programme du lendemain est clairement affiché, le triathlon a lieu dans l’après midi, les filles prennent leurs départs à 13h54 avec 61 équipes engagées et les garçons à 15h21 avec 74 équipes engagées.

Top départ pour notre équipe féminine, elles nagent en étant bien unies, solidaires, leur trajectoire est sans faille et ne perdent donc pas de temps.
Elles sortent en moins de 15’, le changement est assez long plusieurs centaine de mètres à parcourir dans le parc.


Elles sont partis à 4 et resteront à 4 jusqu’au bout.
Elles termineront leur épreuve en 1h14’06 à la 31è place.

Qu’en à l’équipe des hommes, la tactique mise en place n’a pas été respectée, en effet ce qui se décide sur le papier ne reflète pas la réalité et ça se confirme à nouveau.
Eric étant le maillon faible de la natation devait être protéger, on décide qu’il prenne les pieds de Romuald parti pour nous orienter et donner le tempo. Au bout de 150m, la liaison des 5 se décompose, c’est Benjamin qui n’est pas dans le rythme.
3 personnes devant avec Romu, Eric et Rémy et 50m plus loin j’attends Benjamin qui semble avoir du mal. Il n’arrive pas à prendre les pieds et l’écart avec les autres collègues se creuse, nous sortirons avec au moins 50’’ de retard en 13’20.
Arriver au début du long parc à vélo j’aperçois les collègues prêt à partir vers la ligne de départ . Il faut que l’on s’affole si l’on ne veut pas rester sur le carreau, que du temps de perdu mais je me dis que la partie cyclisme va être difficile.
Dès le début l’équipe part sur les chapeaux de roue, Romu prend un long relai sans doute pour rattraper le retard de la nat mais tout le monde n’a pas suivi.
C’est le début d’un parcours folklorique, Benjamin n’a pas réussi à prendre les roues dès le début il est derrière à la chasse patate pour reprendre le groupe mais trop loin pour que cela aboutisse. Nous roulons à 45 et lui à 43 donc l’écart se creuse à nouveau.
Plus que 4 et au fur et à mesure des espaces se forment entre nous, repartis en binomes. Romu/ séb d’un coté et 20m derrière Rico/Rémy qui ont du mal à rentrer. Sans cesse je demande à Romuald de ralentir, on en rigole ensemble la vitesse a nettement diminué moins 10km/h.
Une fois ensemble c’est reparti et au début du 2è tour c’est Rémy qui flanche. Plus que 3, Rico a mal aux jambes et se dit que la partie course à pied va lui donner le gout du sang dans la bouche.

A peine 40 de moyenne sur les 19.6 kms du parcours.
2 tours en càp, on décide de pousser de temps en temps Rico à tour de rôle, l’allure n’est pas très rapide 15km/h en moyenne.

Nous terminons à la 54è place sur 74 équipes engagées en 1h03’18.

Que retenir de cette coupe de France des clubs?
Un bon classement homme/femme avec une 26è place au général.
Une ambiance géniale qui permet de resserrer les liens, surtout quand on doit passer plusieurs heures ensemble dans un minibus.

Le retour dimanche a été bon enfant, un Rico en pleine forme, vous avez du vous en apercevoir à travers les différents messages.
C’est une bonne expérience pour tous, merci et à l’année prochaine à MONTLUCON.
                                                                            ------------------------
Eric:

Seb a bien résumé le bazar avec sérieux, incroyable.
5h de simulations/discussions pour savoir qui fait quoi et piouf c'est parti en fumée dès le top départ.
On avait juste oublié un détail concernant l'état quasi psychopathique du boss avec un dossard, un dingue !!!
Lors du départ en nat, avec Benj, on a eu droit au dicton du jours de la par du coach de l'équipe gagnante " Bon les gars on part à 5 mais on arrive à 3 en vomissant, non de dieu".
ça n'a pas marché pour nous.

Très très bon week end avec de très bonnes rigolades .

Une équipe de filles qui fait (presque ) réver, chapeau, arrivé à 4 !!!

Comments