Actualités‎ > ‎

Aquathlon France jeunes à Montceau les mines

publié le 19 juil. 2017 à 10:52 par Sébastien E.
Périple en famille sur l'aquathlon France à Montceau les mines.

Nous prenons le départ avec les garçons le vendredi fin de matinée pour une arrivée 2h30 plus tard.
La réservation AirBnb a bien fonctionné et nous prenons possession de notre maisonnette à 20' du lac de Plessis.

Retrait de dossards le vendredi dans l'après midi, on effectuons une reconnaissance du parcours course à pied , un tour du lac 2.5kms et la boucle de natation de 500m sur le parcours de Rémy.
On se dit que si les conditions climatiques restent comme le vendredi ça va être compliquer.

Avec les avantages de notre hébergement, nous restons au calme le soir et  nous mangeons sur place. Le lever est prévu à 6h20 pour un départ à 7h. Tôt me diront les enfants mais on n'a pas le choix la course des masters/ séniors est prévu à 8h30.
23° à 7h00, la journée s'annonce très chaude, la catégorie de Rémy est prévue à 12h45 et celle de Loan à 15h..

Pour le moment, c'est à mon tour. Echauffement course à pied autour du lac, et là......la douleur de mon mollet se fait ressentir, je m'arrête, je marche en réfléchissant sur la suite à en donner. Je décide donc de ne faire que la partie natation 1000m, je risquerais d'aggraver ma lésion au mollet . Donc objectif donner le max en natation, une fois sur la ligne de départ à 8h30, le coup de pétard retenti.
Je dois partir assez vite, la 1ère bouée n'est qu'à 120m pour un contour par la gauche. Je ne me retrouve pas trop géné.
J'arrive à bien m'orienter et à remonter quelques concurrents. Je sortirais en moins de 17' pour env 1080m à ma montre si la trajectoire est respectée. (un ordre d'idée pour ceux qui connaissent je suis à 1' de Boudin christophe un master 2 du TMT). Puis abandon.



Maintenant c'est le plus important pour moi voir mes enfants courir.
Le temps semblent très long quand on doit attendre plus de 3h avant sa course.
Je dois gérer le repos des garçons et leur rappeler sans cesse de boire régulièrement. 

Rémy part se chauffer, si on peut dire vu la chaleur du moment 34°. Il sait que pour lui, ce n'est que du plaisir pas de stress. Il est fatigué de sa saison de natation (vis champion de France sur le 50m dos 29''11, 4ème sur le 200m nl en 2'02 et 2ème au classement national du natathlon sur toute la saison) qui s'est terminé fin juin.
Mais le niveau exigé en aquathlon chez les jeunes est très relevé. Rémy est le plus jeune de sa catégorie Minime.
Il retrouve sur la ligne des nageurs connus du circuit natatoire français.
12h45 C'est parti, Rémy s'est mal engagé sur la ligne avec son placement en box 3, il se fait bougé dans tous les sens, n'arrive pas à prendre la bonne trajectoire à la 1ère bouée dû aux concurrents de devant qu'il n'arrive pas à doubler.
Il va remonter jusqu'à la 5ème place mais avec un peu trop d'énergie laissé dans l'eau à mon goût. Le passage à la 1ère bouée est très importante et essentielle à ce niveau pour à la fois être bien placé, prendre les bonnes jambes et limiter la perte d'énergie inutile.
6'28 sous l'arche pour 500m de natation à 20" des leaders (1ans plus vieux)


La transition est bien, il est donc 5ème, 1 tour de lac soit 2.5kms à réaliser.
Les jeunes partent super vite, mot d'ordre à Rémy gérer son début de course. Il se fera doubler sans cesse mais tente de s'accrocher par intermittence sur les jeunes de la ligue qu'il connait.
Il lutte mais trop compliquer pour lui avec seulement 2 semaines de préparation course à pied avant l'échéance, comme quoi!!!!!!
Il se classera 46ème sur 122 en 17'19 à 1'50 du champion de France (il nage comme Rémy en piscine avec 1 an de plus).
Bravo à lui et bon pour l'an prochain.

Qu'en a Loan ce fût dur de se reposer jusqu'à 15h.
La chaleur est forte, les jeunes tombent comme des mouches sur la lignes d'arrivée et font de multiples passages au stand infirmerie Croix Rouge. Ils se mettent tous minables, incroyable.

Loan est concentré et aimerait bien figurer après ses déboires en triathlon cette année (malaise sur un tri d'entrainement à romans avec une eau à 13°, une chute à vélo comme son père à l'arrêt après un déraillement sur les 1/2 finale sud est en triathlon à grignon donc pas de qualif aux France). On a la guigne la famille Emery cette année.
Il est en box 2 avec sa 3ème place lors des qualifications à Rilleux le Pape.
Même nageur le départ est primordial, coup de pétard à 15h et c'est parti pour 1000m de natation. Idem à son frère il doit lutter un max pour se placer et éviter la machine à laver. Il ne connait pas le lessivage mais résiste jusqu'à la 1ère bouée. Puis d'après ses sensations il va poser sa nage mais rester en tête dans le 2ème groupe à quelques longueurs des 5/6 premiers. Il sortira en 13'23 à 26" de son pote de Valence qui pourtant nage comme Loan en piscine.
Transition rapide et il sort en 7ème position.

2 tours de càp autour du lac pour effectuer 5kms. Au 1er passage devant nous il se replace 5ème et semble pas mal mais le 2ème tour va lui être fatal. Il ralentit sans doute et à ce niveau ça ne pardonne pas, 20 concurrents proche de lui le double.
Il finira 25ème en 33'40 à 2'20 du vainqueur. Dommage mais bon pour le moral et la suite à en donner pour la fin de saison de triathlon.

Notre petit périple entre homme est très apprécié et c'est là l'essentiel. On retrouvera la maman le soir même vers 20h.
14 Juillet le tour du lac de Paladru en eau libre, s'inscrire vite.

Résultats:  
http://www.yaka-events.com/yaka-chrono/resultats
Comments