Actualités‎ > ‎

1er CD du lac de Barlet.

publié le 6 juil. 2011 à 13:16 par Fontanil Triathlon   [ mis à jour : 6 juil. 2011 à 13:23 ]


CR Mathieu:

Partie natation : je choisis de rester côté rive droite plus par facilité que par choix tactique pour nager sans trop faire de détours en suivant la berge . Par contre 2000m d un coup d un seul sans la moindre culbute c est un peu long ( mais je culbute mal ... enfin c est ce qu on m a dit !!! et pas que le poète ). Bonne transition ( une fois n est pas coutume ) avec les chaussures accrochées par les élastiques. La partie cycliste est difficile mais très belle et variée , hélas je perds encore une place en descente ( le compact de chez Pinsello et beau-fils est appréciable sur ce genre de parcours vallonné ) La course à pied est relativement roulante et super ombragée . Au final un triathlon dont l organisation est proche de la perfection . Chapeau bas aux nombreux bénévoles et sociétaires du Mach 3 tri . Encore deux semaines d affutage et direction l Espagne ou j ai dores et déjà perdu une place puisqu un certain M Sudrie ( le frère du champion du monde ) devrait être loin devant .


CR Lionel:

C’était sympa comme course, il y avait même un canard en salade qui flottait au départ (Il fallait venir pour comprendre!!!)
On a fait 2km de nat sans aucun courant. Ceci explique les temps réalisés. Moi j’avais choisi l’option avec courant (enfin je pensais qu’il y avait du courant, mais y a pas je confirme, mauvais choix), c’est a dire en nageant au milieu de Rhône, mais j’étais le seul...car lorsqu’on fait 2km en courbe le plus court c’est l’intérieur du virage et pas l’extérieur... L’an prochain je reste avec Mathieu au bord!!! Sinon eau a 20dg, c’est pas mal pour un fleuve.

Vélo difficile, je ne prend qu’1 minute par le BOSS donc c’est pas mal. Toujours – 3 places dans les descentes.
Course à pied très bien dans des sous bois, petit chemin a l’ombre. 4’ au km sans trop souffrir mais encore personne pour pousser.

Bilan: c’était bien, je regrette un peu de ne pas avoir monté mon prolongateur pour les faux plats montants et descendant (j’en ai acheté 1, c’est déjà pas mal), et mon erreur de trajectoire en nat.

Félicitation au BOSS Mathieu qui fait une superbe course et une petite pensé pour le canard, j’aimais bien ca les magrets de canard avant; un peu moins maintenant.

CR Laurent:

Compte rendu de ce tri bien sympathique dans le pays viennois.

Remonté vers le point de départ natation en bus et en petit train, ce qui donne un ton original a ce départ. Une mise à l’eau avec un bon fou rire puisque nous avions le choix entre effleuré un pigeon sans vie qui flottait a la surface de l’eau d’un coté, et le cadavre d’un canard tout moisi de l’autre ! Le départ est donné dans l’eau, tout le monde se prépare a faire le même temps que sur 1500 avec l’aide du courant. Grosse erreur puisque le courant est nul et que les 2000m ce font ressentir comme 2000m ! C’est long, long et ça me prends un peu la tête en plus c’est une grande ligne droite, bof bof. 30 mn plus tard je sors de l’eau en 39 é position.

Le vélo est tracé sur un parcours aux paysages tip top, mais très exigeant. Il faut sans cesse relancer au risque de s’endormir par tantôt les faux plats montants, tantôt les tobogans où l’on est jamais sur le bon braquet. Bref 38 km, 750 m de dénivelé le tout en 1h 18 soit le 46é temps. Je me suis fait super plaisir a bloc tout le long a la limite de la rupture….
Puis vint la partie que je préfère la CAP, un parcours encore une fois parfait, alternant bitume, herbe, passage dans les bois, passage au milieu des dindes qui bronzent ! Je pose le vélo avec les cannes explosé et je suis fragile dans la tête. Mais non tout va bien je parts bien la foulée est bonne…..pendant 800m puis comme d’habitude je souffre, le cœur ne tape pas super vite mais mes cuisses me brule horriblement, au final 45mn, 82 é temps. Déçu bien sur, car la course a pied me plombe une fois de plus, mais le chrono progresse quand même lentement.

Au final 54 é, a ma place.

Gros pouce en l’air a mat et lionel qui malgré les grosses perfs ( comprendre performance et pas perfusion !) qu’ils réalisent, reste d’une modestie exemplaire.

Des bénévoles au top qui avait tous un mot sympa pour les concurrents , parking gardé, douche et même ostéopathes, un tri qui mérite d’avoir du succès dans les prochaines édition
Comments